Planète Chinois
Planète Chinois

 

Vous êtes ici : Accueil > Lectures > Zhang Yimou et Gong Li : le couple glamour du cinéma chinois

Zhang Yimou et Gong Li : le couple glamour du cinéma chinois

Zhāng Yìmóu yǔ Gǒng Lì: Zhōngguó diànyǐng de wánměi zǔhé

张艺谋与巩俐 : 中国电影的完美组合

 

On a souvent reproché aux réalisateurs de la cinquième génération un certain formalisme et le manque d’une touche vraiment personnelle capable de donner de la « chair » aux personnages.

 

Zhāng Yìmóu 张艺谋,  le cinéaste chinois sans doute le plus connu en Occident, a apporté cette touche d’humanité tant attendue, qui donne une dimension tout autre à ses films. Il trouve une alliée hors pair en la personne de Gŏng Lì 巩俐, qui fait sa première apparition à l’écran en 1987 dans Le Sorgho rouge (红高粱 Hóng gāoliáng) et deviendra son actrice fétiche. Le film remporte l’Ours d’or du meilleur film au Festival du film de Berlin en 1988 : jamais auparavant un réalisateur chinois n’avait été distingué par une si haute récompense.

C’est aussi la révélation d’une comédienne et le début d’une longue collaboration aussi bien à l’écran que dans la vie. Entre 1987 et 1995, Zhang Yimou et Gong Li tourneront ensemble six films et deviendront le couple le plus glamour du cinéma chinois.

Hôtesse de l’air dans Opération Cougar (代号美洲虎 Dàihào měizhou hŭ), en 1989, elle incarne l’année suivante le rôle de Jú Dòu (菊豆) dans le film éponyme. En 1991, elle est Song Liang, la quatrième femme d’un riche quinquagénaire, dans Épouses et Concubines (大红灯笼高高挂 Dà hóng dēnglong gāogāo guà), qui obtient le Lion d’argent à la Mostra de Venise et comptabilise pas moins de 230 000 entrées en France en 75 semaines de programmation. Le gouvernement chinois bannit le film mais la réconciliation viendra l’année d’après, en 1992, avec Qiu Ju, une femme chinoise (秋菊打官司Qiū Jú dǎ guānsi, couvert de récompenses à la fois en Chine et dans les festivals internationaux. Le réalisateur remporte le Lion d’or à Venise et Gong Li le Prix de la meilleure interprétation féminine. Pour le couple, c’est la consécration.

Suivent deux autres films qui vaudront à Zhang Yimou le Grand Prix du jury au Festival de Cannes : Vivre ! (活着 Huózhě, 1993), magnifique épopée familiale magistralement interprétée par Gong Li et Gě Yōu 葛优 en état de grâce, et Shanghai Triad (摇啊摇,摇到外婆桥 Yáo a yáo, yáo dào wàipó qiáo, 1995), sur le monde des gangsters dans le Shanghai des années 1930.

L’année suivante le couple se sépare. Zhang Yimou s’essaie à la réalisation de films à grand spectacle pleins d’effets spéciaux tandis que Gong Li tente sa chance à Hollywood. En 2006, dix ans après leur séparation, le couple se retrouve pour le tournage de La Cité interdite (满城尽带黄金甲Mǎn chéng jìn dài huángjīn jiǎ, une sorte de serial historique, où les splendeurs royales sont à l’honneur. Il s’agit à ce jour du dernier film du couple qui marque peut-être aussi la fin d’une époque.

revue associée : Planète Chinois n°10