Planète Chinois
Planète Chinois

 

Scérén.com - La librairie en ligne de l'éducation
Vous êtes ici : Accueil > Lectures > Trésor d’archives

Trésor d’archives

Zhēnguì dàngàn

珍贵档案

Introduite dès 1840 par les Européens en Chine, la photographie devient au XIXe siècle le témoin privilégié de l’ouverture forcée du Céleste Empire au Monde. En cette époque des concessions internationales, l’Empire du Milieu subit un régime semi-colonial et voit sa souveraineté mise en péril. C’est la période du break-up of China, autrement dit le dépècement de la Chine orchestré par les grandes puissances étrangères. Dans cette course à l’appropriation des richesses chinoises, la France déploie ses ambitions et missionne de nombreux militaires qui ne manqueront pas d’associer à leur périple la photographie pratiquée en amateur. Depuis 2009, l’ECPAD (Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense) a la chance de conserver un véritable trésor d’archives, celui des carnets photographiques du capitaine Albert d’Amade, attaché militaire en Chine entre les années 1887-1891. Dans le sillage des grands explorateurs, les images qu’il rapporte de son expédition dévoilent la fascination de ce voyageur pour le pittoresque et l’exotisme incarnés dans les aspects les plus divers de la société traditionnelle chinoise : les portraits, les scènes de genre, l’architecture, les paysages, sans oublier la formation de l’armée impériale.

Retrouvez dans le no 11 de Planète Chinois une sélection de l’album photographique d’Albert d’Amade en « kaléidoscope » ainsi qu’un portrait de cet étonnant capitaine voyageur dans la rubrique « les gens ».

Le capitaine Albert d’Amade en costume de voyage fait à Kiun Lin Sien, Sse Tchouen (Sichuan) méridional, décembre 1888. Photographe inconnu.

Entre les mois d’octobre 1888 et de mars 1889, Albert d’Amade poursuit ses voyages de reconnaissance dans les provinces du Yunnan et du Guangxi. S’apprêtant à traverser des régions reculées à l’intérieur desquelles peu d’Occidentaux peuvent circuler sans passeport, Albert d’Amade, officier-espion pour le compte de la France, préfère user de discrétion et emporte un double jeu de vêtements, chinois et européens. Les seconds sont destinés à ses visites officielles auprès de mandarins locaux tandis que les premiers, au contraire, lui sont d’une grande utilité lorsque, le long de sa route, il souhaite passer autant que possible inaperçu.

© ECPAD/D137-12-62

 

Le port de la ville de Chin Kiang sur le Yang Tze Kiang (1870-1880), photographie anonyme (collection d’Amade)

© ECPAD / D137-10-14

 

Le pont de Nam Tciao à six kilomètres au sud d’A Mi Tcheou, à la traversé de la route de Mong Tze [Mengzi], janvier 1889, photographie d’Albert d’Amade

© ECPAD / D137-12-95

Pour en savoir plus

Lucie Moriceau, Au cœur de la Chine impériale : carnets de voyage de militaires photographes (1887-1901), introduction de Jean-François Brun, doyen de la faculté de Sciences humaines et sociales de Saint-Étienne, édition Saint-Cloud, Soteca/ECPAD, 2011, 28 €. [ISBN : 978-2-11-128769-3]

www.ecpad.fr

Découvrir le fonds d’images de l’ECPAD

 

Mars 1922, le maréchal Joffre à la gare de Tien-Tsin accompagné de délégués chinois et d'officiers japonais, photographe inconnu

© ECPAD – collection Rosier / D31-01-33

 

Centre d’archives audiovisuelles de la défense depuis 1915, l’ECPAD (Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense) restaure, conserve et valorise un exceptionnel fonds d’images : plus de 5 millions de clichés et 26 000 titres de films. Les collections sont enrichies, chaque année, par la production des reporters, les versements des organismes de la défense et les dons des particuliers.

Les fonds sont organisés par conflit, par périodes ou par origine :

  • Première Guerre mondiale
  • Fonds Deuxième Guerre mondiale Français et Alliés
  • Fonds Deuxième Guerre mondiale allemand
  • Indochine
  • Algérie
  • Fonds général (1946-2006)
  • Fonds actualité (2006 à nos jours)
  • Fonds « Défense reversés »
  • Fonds privés

La médiathèque du fort d’Ivry

  • accès libre, gratuit aux collections et à la base de données documentaires à partir d’albums historiques et de postes informatiques de consultation
  • conseil et orientation du public par une équipe de documentalistes spécialisés

Le site Internet www.ecpad.fr

  • 450 vidéos et 15 000 photos immédiatement accessibles
  • une présentation d’archives inédites dans la rubrique « thema »
  • un espace pédagogique : des ressources pour les élèves et les enseignants
  • les productions de l’établissement en vente sur la eBoutique

Contact et informations pratiques

Tél. : 01-49-60-52-73 – mediatheque@ecpad.fr

Accès à la médiathèque du fort d’Ivry : 2 à 8 route du Fort– 94205 Ivry-sur-Seine cedex

Du lundi au mercredi de 9h00 à 17h00, le Jeudi de 9h00 à 21h00 et le vendredi de 9h00 à 16h00

 

revue associée : Planète Chinois n°10