Planète Chinois
Planète Chinois

 

Vous êtes ici : Accueil > Lectures > S’exercer au Taiji (suite)

S’exercer au Taiji (suite)

Le cours de Taiji donné par Zhang Li a lieu à l’extérieur de la ville, dans un grand parc. Une trentaine d’élèves s’y présentent, chaque matin, ponctuels. Zhang Li se tient face au groupe. Cela fait une vaste scène dont les mouvements sont très beaux. Ou Dong, court-vêtu, s’exerce avec les autres depuis déjà deux semaines.

« Zhang Li ! » appelle-t-il à la fin du cours, « Ce soir, on… »

« On va encore dîner quelque part ? » dit-elle, indifférente.

« On va voir un dialogue comique ! » reprend-il fièrement.

Pourtant, ils se rendent quand même d’abord dans un restaurant de nouilles. Chacun commande un bol, puis ils bavardent tout en mangeant.

« Comment s’est passée ta réunion ? » demande Zhang Li.

« Extrêmement bien ! Il y avait nombre de personnes talentueuses. J’ai beaucoup appris. Quelqu’un a parlé du Mémoire à Liu Shan, quelqu’un d’autre des Anecdotes contemporaines et nouveaux propos, une autre personne encore a parlé de Minuit…Quant à moi, j’ai essayé aussi, sais-tu de quoi j’ai parlé ? »

« L’Aurore » répond-elle aussitôt.

« Comment le sais-tu ? » Ou Dong est très intrigué.

« Je suis visionnaire ! » affirme-t-elle d’une voix forte.

« C’est exact, la médecine chinoise l’est. » dit Ou Dong, avec le plus grand sérieux.

« Mais non ! Je t’ai entendu en parler la dernière fois. Tu évoquais les personnages du roman, la vie du peuple de cette époque. Tu étais particulièrement intéressé par ce roman. »

« Cela dit, on raconte que bien des médecins chinois sont visionnaires. » dit Ou Dong, « il paraît aussi que certains pratiquent la physiognomonie. »

« Je ne crois pas à tout ça. »

« Moi, en tout cas, je suis vraiment physiognomoniste ! » reprend Ou Dong, très sérieux.

« Ah ? »

« Voyons, laisse-moi t’étudier un peu… » dit-il, imitant l’air d’un vieil expert en la matière. « Toi… Tu vivras longtemps en France ! »

Zhang Li éclate de rire : « On n’est pas encore au spectacle que tu nous fais déjà un dialogue comique ! »

« C’est à toi de voir si tu veux y croire ou pas » rétorque Ou Dong, sûr de lui.

Puis, tous deux sortent du restaurant, bavardant gaiement.