Planète Chinois
Planète Chinois

 

Vous êtes ici : Accueil > Lectures > Les miroirs du ciel

Les miroirs du ciel

元阳风光
Yuányáng fēngguāng

Après huit ou dix heures de route depuis Kunming (昆明), capitale de la province du Yunnan (云南), on atteint le district de Yuanyang (元阳), non loin du fleuve Rouge, à peu de distance de la frontière vietnamienne. On est alors au sud du « Sud des nuages ». Dans cette région isolée, au climat de mousson subtropical, encore préservée du tourisme de masse, vivent des minorités : Yi (彝族), Hani (哈尼族), Zhuang (壮族) et Dai (傣族). Les ancêtres des Hani sont, de temps immémoriaux, descendus du plateau tibétain et, les rares fonds de vallées étant déjà mis en culture par les Dai, n’ont eu d’autre ressource que de tenter de cultiver les montagnes. Ils ont alors entrepris, de génération en génération, du lit des rivières aux sommets, de transformer les pentes des collines et des montagnes en rizières en terrasses, une technique absente de Chine et d’Asie avant le xive siècle. Tâche colossale, exigeant autant d’obstination que d’ingéniosité, qui a peu à peu transformé les versants en escaliers géants. Leurs marches sont constituées de petits champs mis en eau, délimités par des diguettes serpentant à l’infini, de pentes parsemées de huttes de bambou cernant les villages Hani aux habitations en pisé recouvertes de chaume.

Photos © Alain Caporossi