Planète Chinois
Planète Chinois

 

Vous êtes ici : Accueil > Lectures > L’Empire du sens, peintures de Chen Dehong

L’Empire du sens, peintures de Chen Dehong

Cette année, Planète Chinois propose dans son magazine l’explication d’un caractère illustré d’une peinture  de Chen Dehong. Présentation du maître calligraphe.

Le feu - Chen Dehong Né à Kunming, dans la province du Yunnan, Chen Dehong 陈德弘 entreprend sa formation à l’Académie centrale des Beaux-arts de Beijing. Alors que la Chine ouvre ses portes au reste du monde, il obtient une bourse de deux ans pour étudier l’art à l’étranger. C’est ainsi qu’il se retrouve à Paris, en 1982, d’abord pour étudier aux Beaux-arts, puis pour y vivre et travailler.

La peinture de Chen Dehong trouve ses racines dans la calligraphie chinoise, l’une des plus anciennes et fascinantes créations artistiques de l’Histoire. En Chine, calligraphie et peinture ont toujours été liées, mais Chen Dehong les mêle de façon très personnelle pour créer une nouvelle forme d’expression qui n’est ni de la peinture chinoise traditionnelle ni de la calligraphie pure, mais une voie intermédiaire. Sa rencontre avec l’Europe et l’Amérique, ainsi que la découverte de l’art moderne occidental, l’ont aussi amené à jouer sur certaines caractéristiques de la peinture occidentale, telles que la hardiesse dans l’emploi des couleurs et l’utilisation de divers supports. Le tracé à l’encre noire demeure cependant l’ossature de ses peintures, selon les canons de la tradition chinoise.
D’une certaine manière, Chen Dehong contribue à l’enrichissement de la créativité artistique de différents pays et à bâtir un pont entre deux continents culturels : l’Orient, et plus précisément la Chine, et l’Occident.

Chen Dehong a beaucoup exposé : en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, à Hong Kong et aux États-Unis. On peut découvrir une partie de ses œuvres dans les ouvrages réalisés en collaboration avec Pierre Aronéanu :
Le Maître des Signes, Éditions Alternatives, 1989.
La Grande Muraille des caractères, Éditions Syros, 1989, Prix de la Jeunesse.
L’Empereur et l’Immortel, Éditions Ipomée – Albin Michel, 19940.
La Calligraphie chinoise, son esprit et sa pratique, Éditions Ouest-France, 2004.

Signature de Dehong

revue associée : Planète Chinois n°5

crédits photo : Chen Dehong