Planète Chinois
Planète Chinois

 

Vous êtes ici : Accueil > Lectures > Le tigre 虎 Histoire d'un caractère

Le tigre 虎 Histoire d'un caractère

L'année du bœuf s'achève, celle du tigre commence : le caractère 虎 sera omniprésent cette année. Que représente cet animal dans la culture chinoise ? Quels attributs ses représentations ont-elles transmis au caractère du tigre ?

虎 (hǔ) est un pictogramme : sa graphie ancienne figure un grand tigre debout. Sur les inscriptions oraculaires sur os, le tigre est clairement reconnaissable avec sa fourrure rayée, ses griffes acérées, sa longue queue, son énorme gueule et ses crocs aiguisés. Le caractère actuel s'est beaucoup éloigné du tigre menaçant que suggérait le caractère primordial.
La plupart du temps, les caractères avec le radical 虎 sont en rapport avec l'animal. Par exemple, on trouve le tigre dans 吓唬 (xiàhu, « effrayer »), qui est une onomatopée du rugissement d'un tigre. 琥珀 (hǔ pò, « ambre ») est un mot dont l'origine est lié à un tigre de jade que les empereurs utilisaient jadis pour ordonner un déploiement militaire.

Dans les contes chinois anciens, ce n'est pas le lion qui incarne l'animal-roi, mais le tigre. Une fable de l'époque des Royaumes combattants (476 à 221 av. J.-C.) raconte l'histoire d'un renard rusé qui a fait croire au tigre qu'il était le plus redouté de la forêt. De cette histoire a découlé le dicton 狐假虎威 (hú jiǎ hǔ wēi, « comme le renard empruntant le prestige du tigre »), aujourd'hui utilisé pour qualifier les lâches qui s'abritent derrière les puissants. De par la force attribuée au tigre, le caractère 虎 a longtemps été représenté sur les portes des maisons pour repousser les mauvais esprits.

Parce que le tigre est un animal féroce, il est aussi associé à la notion de menace. Pour exprimer l'idée de se trouver dans une situation périlleuse, il est courant en Chine d'utiliser l'expression « être entre les mâchoires du tigre », ou encore « être un agneau pris dans les crocs du tigre ». Selon la même métaphore, on parle d'« échapper d'entre les crocs du tigre ». Un « regard de tigre » suggère la férocité du regard.
Quant aux idiomes contenant un tigre et un autre animal, leur sens dépend du statut de cet autre animal dans la culture chinoise. Par exemple, le dragon étant un animal de bon augure, les expressions qui l'associent au tigre sont connotées positivement : « dragon vigoureux et tigre vif », « dragon qui s'envole et tigre qui bondit » et, pour le plus connu, « tigre accroupi et dragon caché ». Le loup, en revanche, a un caractère dépréciatif, d'où les expressions associant les deux animaux qui en découlent : « Tel loup, tel tigre », « la terre du tigre et du loup » et « le cœur d'un tigre et d'un loup », autant d'expressions qui évoquent la rapacité.

Parce que le tigre est valeureux et royal, 虎 est aussi utilisé comme adjectif au sens de « brave ». Par ailleurs, d'un bébé en bonne santé, on dit qu'il a une « tête de tigre » ; de fait, nombreux sont les parents qui surnomment leurs enfants « grand tigre » ou « petit tigre ». Enfin, l'héroïne de l'ouvrage de Lao She, Le Pousse-pousse (骆驼祥子), est surnommée « la jeune tigresse »…

Ainsi, dans la culture chinoise,虎 est riche d'un imaginaire qui se décline dans de nombreuses expressions et qui nous rappelle le caractère éminemment métaphorique et poétique de la langue chinoise, au sein de laquelle le tigre tient une place de choix.

L'évolution du caractère 虎 :

Inscription oraculaire sur os

Inscription sur bronze

Écriture sigillaire

Écriture des scribes

Écriture régulière

revue associée : Planète chinois n°2