Planète Chinois
Planète Chinois

 

Vous êtes ici : Accueil > Lectures > La fête des lanternes (Chapitre I)

La fête des lanternes (Chapitre I)

Il y avait tellement de monde qu’on ne pouvait ni avancer ni reculer. L’appareil photo à la main droite et des fleurs à la main gauche, Jin Pu regardait en tous sens tout en se promenant sur le marché aux fleurs. Les fleurs multicolores étaient belles et odorantes. Les gens parlaient et riaient, l’air enjoué. C’était très animé. Le marché était empli d’une musique joyeuse, de sorte que même si Jin Pu avait voulu pousser un grand cri, personne n’aurait pu l’entendre. Pourtant, il devait sans faute trouver Mr. Li.

Quelques minutes plus tôt, Jin Pu était encore avec la famille de Li à regarder  les lanternes. C’était la première fois que Jin Pu fêtait la fête des lanternes en Chine et il était curieux de tout. Les lanternes multicolores, il en pendait de partout, dans la rue comme sur les toits, éclairant le ciel de la nuit. Arrivé au marché aux fleurs, Li dit : « Moi je tiens Long par la main, Fang Li tient Chun, tandis que Jin Pu, tu nous suis étroitement. Allons au marché aux fleurs. » Il ajouta ensuite: « Après le marché, on entre à la maison pour manger des raviolis. »

À présent, Jin Pu ne pouvait que circuler tout seul dans le marché aux fleurs. Il marchait depuis un moment quand, tout d’un coup, ses fleurs frappèrent le sac à dos d’une femme. « Désolé ! » dit-il aussitôt.

 « Pas de souci », répondit He Fei en souriant.

Un peu géné, Jin Pu ajouta : « Désolé ! J’étais en train de chercher quelqu’un et je n’ai pas fait attention. »

« Ah bon ? Comment faites-vous avec autant de monde ? » 

« … »

« Alors on en reparlera lorsque nous serons sortis du marché. »

Les deux attendirent pendant un long moment à l’extérieur du marché. Les gens sortaient comme une marée humaine et il était impossible de chercher qui que ce soit.

« Chaque année, il y a autant de monde pour la fête des lanternes», dit He Fei.

« Aujourd’hui, c’est le quinzième jour du premier mois de l’année lunaire. C’est la grande fête », répondit Jin Pu.

« Connaissez-vous leur maison ? » demanda He Fei.

« Connaissez-vous le magasin d’antiquités ? Si on arrive à le repérer je serais capable de la retrouver. »

« D’accord. Je vous emmène. »