Planète Chinois
Planète Chinois

 

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Mo Yan (莫言)

Mo Yan (莫言), Prix Nobel de littérature

Couvertures de quelques romans de Mo YanMo Yan, 57 ans et plus de 80 romans à son actif, s’est vu décerner jeudi 11 octobre le Prix Nobel de littérature. Il est le premier chinois à recevoir cette distinction de l’Académie suédoise, devançant le prolifique auteur japonais Haruki Murakami. Mo Yan, de son nom de plume qui signifie littéralement « celui qui ne parle pas », est l’un des auteurs chinois les plus connus dans son pays comme à l’étranger.

De son vrai nom Guan Moye 管谟业, il est né en 1955 dans un village du Shandong. Après une enfance et une adolescence rendues rudes par les années sombres de la Révolution culturelle, il est diplômé de la prestigieuse université de Beida à Pékin. Il publie son premier roman à 26 ans, Radis de Cristal (透明的红萝卜). Il est rapidement reconnu en Chine comme l’un des romanciers les plus prometteurs de sa génération. Son roman Le Clan du Sorgho (红高粱) est porté à l'écran par Zhang Yimou sous le titre Le Sorgho rouge, avec l’actrice Gong Li. Une quinzaine de ses œuvres sont publiées en français, pour la plupart aux éditions du Seuil et Philippe Picquier.

Dans un style foisonnant parfois comparé au « réalisme magique » des auteurs latino-américains, Mo Yan décrit la société chinoise qui lui est contemporaine. Il n’hésite pas à souligner les travers du système chinois, sans toutefois n’avoir été inquiété par le régime – un seul de ses livres, Beaux seins, belles fesses (丰乳肥臀), est interdit de publication dans son pays. Grenouilles (蛙) aborde par exemple avec un humour grinçant la politique de l’enfant unique, tandis que Le Pays de l’alcool (酒国) imagine une ville suspectée de cannibalisme.