Accueil >  Langues vivantes étrangères >  Italien >  La naissance de l’État moderne > Accueil

La naissance de l’État moderne

En France, les historiens situent la période d’émergence de la modernité politique entre le début du XIVe siècle et la seconde moitié du XVIe siècle. La construction de l’État moderne passe par la redéfinition de sa légitimité et de sa source et par un lent processus de sécularisation. En Italie, ce concept est développé au même moment par Machiavel, puis par les philosophes du XVIIIe siècle et par les romantiques italiens au XIXe siècle, ce qui aboutit à la formation de l’État unitaire italien, au terme d’un processus pluriséculaire.

Voir aussi sur ce thème la revue Textes et Documents pour la Classe n° 1056, « La naissance de l’État moderne ».

A2-B1 (Collège)

La Constitution italienne et les organes du pouvoir démocratique

Dans ce dossier pédagogique, on découvre un aspect de l’organisation politique de l’Italie et on réfléchit en même temps aux droits et aux devoirs dans une communauté régie par un règlement ou des lois (collège, classe, nation…). Cela permet d’aboutir concrètement à la rédaction d’un règlement interne de la classe.

B1-B2 (Lycée)

Le rôle des artistes et des écrivains dans la formation de l’État moderne italien

Dans ce dossier pédagogique, on découvre un aspect de l’histoire de l’Italie et de la littérature italienne et européenne, et notamment le rôle des écrivains et des artistes dans la réflexion sur les fondements de l’État moderne : l’idée d’État laïc et contractuel chez Machiavel à la Renaissance ; la notion de justice d’État indépendante de la morale religieuse chez Beccaria, au Siècle des lumières ; l’importance d’une culture et d’une langue populaires unitaires selon les romantiques italiens. Le travail de compréhension des textes et des œuvres de référence aboutit à un débat sur les grandes problématiques de l’État moderne (justice et morale).