Accueil >  Français langue seconde, langue étrangère >  La comédie > Accueil

La comédie

A1-A2 (Primaire-6e)

Ce qui est comique, Maurice Carême

Dans ce dossier pédagogique, on découvre le poème de Maurice Carême Ce qui est comique sous sa forme chantée et sa forme écrite, on s’interroge sur le mot « comique », on lui trouve des synonymes et des antonymes, on enrichit son vocabulaire concernant les animaux domestiques et les animaux sauvages, on analyse et on identifie la structure répétitive du poème (rimes) puis on écrit un texte court à la manière du poète pour enfants.

A2-B1 (Collège)

La comédie au cinéma

Dans ce dossier pédagogique, à partir de trois comédies françaises, on s’interroge sur la « comédie » dans le genre cinématographique, on découvre le film par l’affiche puis par son synopsis (à travers l’analyse d’affiches de films de comédies françaises et des synopsis qui leurs sont associés, à l’aide d’hypothèses et de déductions, on repère les éléments clefs du film : genre du film, titre, personnages, principaux sujets traités, sujets de société) puis, afin de présenter une comédie liée à un ou plusieurs sujets de société, on produit une affiche de comédie et son synopsis.

B1-B2 (Lycée)

Les formes de comique dans le théâtre de Molière

Dans ce dossier pédagogique, on entre dans l’univers des comédies de Molière. Dans une première activité de mise en route, après avoir défini la notion de « comique » dans le genre théâtral, on découvre l’auteur de nombreuses comédies puis on s’interroge sur les formes de comique, dans le genre théâtral, puis plus particulièrement dans l’œuvre de Molière à travers l’analyse des extraits de Georges Dandin et du Médecin malgré lui. Après avoir repéré, analysé et après s’être approprié les différentes formes de comique, on identifie quelques-uns des personnages comiques des pièces de Molière. Enfin, on transpose les compétences acquises en analysant plus précisément le personnage de Sganarelle, dans le Médecin malgré lui puis, après avoir identifié le personnage et sa psychologie, on joue Sganarelle dans la Scène 4 de l’acte II en forçant l’idée de comédie (mot, gestes, situations…).