CRDP

Accueil > Les numéros > DocSciences 6 : L’espace pour gérer la Terre

Une vision mondiale des lumières nocturnes

JPEG - 301.3 ko
Une vision mondiale des lumières nocturnes (© Nasa, 2000)
On constate, sur cette vue satellite, l’inégalité de développement économique. Ici, les lumières visibles de nuit sont les régions peuplées et consommatrices d’énergie.

Cette mosaïque issue du programme militaire américain Defense Meteorological Satellite Program (DMSP) met en évidence les lumières nocturnes sur tous les continents. Particulièrement denses sur les côtes européennes et américaines, dans la vallée du Nil, dans le sous-continent indien. Les lumières nocturnes sont manifestement corrélées avec la densité de population. On reconnaît nettement quelques très grandes agglomérations comme Mexico, Rio de Janeiro, Buenos Aires ou Johannesburg. Cependant, certaines régions pourtant très peuplées d’Afrique et d’Amérique du Sud sont caractérisées par une très faible intensité lumineuse, ce qui suggère une autre influence importante : la consommation moyenne d’énergie par habitant et donc, indirectement, le niveau de vie. La distribution spatiale des lumières indique également que la population est concentrée le long des grands axes de communication, notamment dans de grandes étendues sous-peuplées comme le Canada, l’Amazonie et la Russie.