CRDP

Accueil > Les numéros > DocSciences 16 : Les enjeux de la biodiversité

Décryptage

Un triple partenariat au service des sciences participatives.

JPEG - 264.3 ko
Triple partenariat © Sauvages de ma rue
Ce schéma montre les trois règles qui régissent les observations chez « Vigie-Nature ».
Partenariat chercheur-observateur, coordination associative et liaison entre acteurs des sciences participatives et institutions sont indispensables pour une collecte fructueuse des données.

Le fonctionnement de l’ensemble des observatoires de Vigie-Nature repose sur un triple partenariat :

  • partenariat entre le chercheur et l’observateur volontaire, le premier doit concevoir un protocole pour le second, en respectant ses motivations, en échange de quoi l’observateur accepte de fournir ses données pour alimenter la recherche : c’est du donnant-donnant ;
  • partenariat au niveau de la coordination, entre la recherche et une structure généralement associative en charge de l’animation de la communauté des observateurs ;
  • partenariat entre ce dispositif de sciences participatives ainsi constitué et un ensemble d’acteurs institutionnels ou privés intéressés par les résultats, qu’ils relèvent de la recherche (amélioration de la connaissance du fonctionnement de la biodiversité) ou de questions plus appliquées telles que la production d’indicateurs sur l’état de la biodiversité. Ces acteurs sont susceptibles de financer le dispositif.

En savoir plus

Donnée
Quantitative ou qualitative, c’est une information susceptible d’être utilisée pour faire fonctionner un modèle ou servir de point de départ à un raisonnement ou à une hypothèse.

Observatoire
Programme de suivi de la biodiversité par thème, via un protocole scientifique où les observateurs sont des citoyens volontaires. Chaque observatoire correspond à un niveau déterminé (grand public, naturaliste, professionnel...).