CRDP

Accueil > Les numéros > DocSciences 4 : Pleins feux sur la lumière Synchrotron

Camisole antivirus

JPEG - 63.9 ko
L’action d’un inhibiteur sur le VIH (© DR)

Cette illustration montre deux molécules associées : une molécule d’une des protéines du virus de l’immunodéficience humaine (VIH), nommée protéase (en violet et vert), et la molécule d’un médicament inhibiteur (en marron) capable de bloquer le fonctionnement de cette protéine.

Camisole antivirus

Cette illustration montre deux molécules associées : l’une des protéines du VIH (Virus de l’immunodéficience humaine), nommée « protéase » – en violet et vert sur l’image – et le principe actif d’un médicament nommé « inhibiteur » – en marron –, capable de bloquer l’activité de cette protéine.
Le VIH, comme tout virus, doit se trouver dans les cellules d’un organisme hôte pour se multiplier : c’est un parasite. Dans le cas du VIH, l’hôte est un organisme humain, l’infection a lieu par la voie des fluides corporels, et la maladie transmise – que le sujet infecté développera à plus ou moins long terme – est le sida : syndrome immunodéficitaire acquis. L’infection se déroule en trois étapes : le VIH pénètre dans des cellules particulières du système immunitaire (des globules blancs : les lymphocytes T4) puis il transforme ses informations génétiques afin de les intégrer à l’ADN des cellules hôtes. Enfin, les globules blancs deviennent des « fabriques de nouveaux virus », un processus qui est possible uniquement si la protéase est active.

Or, les chercheurs ont réussi à synthétiser des molécules capables de bloquer le fonctionnement de la protéase : ce sont des médicaments dits « inhibiteurs ». Une molécule d’inhibiteur est en marron sur l’image (chaque sphère figure un atome de la molécule).
Actuellement, les malades infectés par le VIH sont traités par trithérapie, deux inhibiteurs de la deuxième étape et un inhibiteur de la troisième étape de l’infection. La recherche vise à empêcher la première étape de l’infection, contre laquelle il n’existe encore, à ce jour, aucun médicament.

Dans les programmes

Sciences de la vie et de la Terre

Collège

  • Diversité et unité des êtres humains. Risques infectieux et protection de l’organisme ;
  • Dans les thèmes de convergence (thème 5) : « santé et lutte contre les infections sexuellement transmissibles »

Lycée

  • « Du génotype au phénotype, relations avec l’environnement » (thème obligatoire en ES/thème au choix en L)
  • Partie : « Immunologie »

Cycle 3 (Texte du 29 avril 2008)

  • Le fonctionnement du corps humain et la santé