CRDP

Accueil > Les numéros Junior > DocSciences Junior n°3 : L’énergie De nouveaux horizons

Pollution atmosphérique en Île-de-France

Les fortes concentrations urbaines entraînent un développement de la pollution atmosphérique.

JPEG - 150.7 ko
© Arnaud Bouissou/MEDDE-MLETR

Cette photo montre une zone urbanisée en Île-de-France, surplombée par un brouillard, appelé aussi « smog » : l’atmosphère est polluée.

Ce smog est dû aux activités humaines telles que la production d’énergie, les activités industrielles, les transports, l’incinération des déchets, le chauffage, l’agriculture intensive...

En Île-de-France, la première cause de pollution atmosphérique est la combustion des énergies fossiles (charbon, pétrole…). Les principaux polluants de l’atmosphère sont le
monoxyde de carbone (CO), le dioxyde de soufre (SO2), l’ozone, les composés organiques volatils,les particules en suspension (inférieures à 10 micromètres = PM10)... auxquels s’ajoute le dioxyde de carbone (CO2).

L’augmentation du nombre de véhicules provoque une augmentation de la pollution, malgré les progrès techniques réalisés pour la limiter.

Cette pollution est néfaste pour notre environnement et notre santé. Elle a des conséquences à différentes échelles (locale, régionale, planétaire). La pollution provoque notamment la formation de pluies acides (destructrices pour les êtres vivants) et d’ozone troposphérique, l’augmentation de l’effet de serre… Il s’agit donc d’un enjeu de santé publique, d’où la mise en place de restrictions de circulation à Paris par exemple lors des pics de pollution.


La pollution touche principalement deux couches de l’atmosphère : la troposphère
(entre 0 et 8 à 18 km d’altitude) et la stratosphère (entre 15 et 50 km d’altitude).

L’ozone stratosphérique nous protège des UVB nocifs alors que l’ozone troposphérique
est un polluant toxique pour les êtres vivants et participe à l’effet de serre.

L’effet de serre correspond à l’augmentation de la température de la Terre
due à des gaz présents naturellement ou non dans l’atmosphère tels que le CO2 mais également l’ozone troposphérique.