CRDP

Accueil > Les numéros > DocSciences 16 : Les enjeux de la biodiversité

Décryptage

La biosphère vue de l’espace

JPEG - 15.8 Mo
La biosphère vue de l’espace (image recomposée par ordinateur) © R. Stockli, A. Nelson, F. Hasler, NASA/GSFC/NOAA/ USGS
Sous la pression de l’homme, la biodiversité est souvent menacée de déclin. Sans compter les modifications du climat et des cycles touchant l’azote, le phosphore ou l’eau. Voilà pourquoi, un concept de « limites de la biosphère » a été défini et qu’il importe de ne pas franchir.

La biodiversité, des espèces aux écosystèmes, se transforme rapidement, souvent sous forme de déclin, en réponse à la croissance des populations humaines.
D’autres variables environnementales se modifient elles aussi : climat, cycles biogéochimiques, notamment de l’azote et du phosphore ou de l’eau. Le concept « limites de la biosphère » définit les limites pour la biodiversité et ces variables environnementales qu’il importe de ne pas franchir, dans l’intérêt des sociétés humaines.

Une synergie pourrait exister entre ces différentes limites. La biodiversité joue un rôle central dans cette synergie, à la fois par sa sensibilité à ces différentes menaces et par les fonctions essentielles qu’elle assure : régulation des conditions environnementales, disponibilité en eau, fertilité des sols et productivité des écosystèmes, donc potentiel agricole et énergétique.

La biodiversité pourrait ainsi être un facteur limitant majeur des transformations anthropiques de la planète. Il importe donc de définir les propriétés de la biodiversité qu’il s’agira de préserver, au-delà des enjeux liés à sa valeur intrinsèque.