CRDP

Accueil > Les numéros > DocSciences 15 : Entre les hommes et les machines Automatique et traitement du (...)

Décryptage

Diversité spatiale et canaux Mimo

JPEG - 124.7 ko
Diversité spatiale et canaux Mimo © Franz Pfluegl/Fotolia ©
En utilisant un smartphone dans la rue, les déplacements, les bâtiments, les murs… créent des interférences dans les flux d’information. La technologie « Mimo » est un exemple d’architecture de réseau élaborée pour répondre aux échanges mobiles.

Dans la technologie « Mimo », pour « multiple-input multiple-output », c’est-à-dire « entrées multiples, sorties multiples », les messages sont émis par plusieurs antennes, et reçus par plusieurs antennes placées dans un même terminal mobile. Le schéma représente des antennes émettrices, Tx, et réceptrices, Rx, les flèches symbolisent les canaux entre les antennes, notés H. Cette technologie permet de traiter le problème de variabilité des canaux de propagation dans l’espace et dans le temps, variabilité due au déplacement du mobile et aux phénomènes de réflexions des signaux sur des surfaces dures comme les murs, les angles des immeubles, qui produisent des interférences. Si l’émetteur et le récepteur disposent respectivement de M et N antennes, le canal Mimo est constitué de M x N canaux indépendants. Cette diversité permet de sélectionner le meilleur canal, de combiner les signaux reçus afin de bénéficier de l’apport de chacun, et de préparer les signaux à l’émission pour maximiser ce bénéfice.