CRDP

Accueil > Les numéros > DocSciences 16 : Les enjeux de la biodiversité

Décryptage

Banlieue de Chicago

JPEG - 387.2 ko
Banlieue de Chicago, le recul des espaces naturels face aux mégapoles. P. Blandin/MNHN
Partout, la nature a cédé le pas aux villes grouillantes. À Chicago, la mythique prairie n’est plus qu’un souvenir. Des citoyens souhaitent la réhabiliter pour que la nature reste proche, que les enfants puissent s’y immerger et pour que la biodiversité s’y maintienne.

Une large autoroute, grouillante de véhicules, traverse la banlieue de Chicago, où les maisons individuelles semblent s’étendre en un quadrillage infini. Ici, fut la mythique prairie. L’éloignement du centre ville oblige les gens à prendre leurs voitures, souvent de grosses cylindrées, et les embouteillages interminables ne manquent pas. Un collectif d’organisations diverses s’est constitué, sous le nom « Chicago Wilderness », pour que la nature reste proche, afin que les enfants puissent s’y immerger, que des espaces offrent au regard la prairie « originelle » (le cas échéant reconstituée sur d’anciens champs !) et que la biodiversité s’y maintienne.

Dans le monde entier, des mégapoles s’étalent toujours davantage, au détriment d’espaces agricoles et naturels, et font de la nature une « absente culturelle ». Comment alors développer, enrichir et partager une culture de la nature, indispensable pour décider en connaissance de cause de notre façon d’habiter la Terre ?