L’EXAO en collège : capteurs et tablette Collège Jules-Verne, les Mureaux (78)

Publié le

Plus mobile que la console EXAO sur ordinateur, la solution tablette est intéressante.
Pour en optimiser l’usage, il faut le matériel pour chaque groupe en TP.

Hélène Hervé, professeure de SVT au collège Jules-Vernes, aux Mureaux (78), a emprunté un kit EXAO.
Voici son retour d’usage.

Pour une classe il faudrait dans l’idéal un labdisc pour 3 élèves. Ici j’ai seulement testé la facilité d’utilisation d’un modèle.

Aspects techniques

Le labdisc est très facile à prendre en main, les capteurs s’apparient facilement avec la tablette et l’application
https://itunes.apple.com/us/app/globilab/id554428303
est simple.
On sélectionne les capteurs que l’on veut utiliser, dont on veut que les données s’affichent. On peut le faire sur l’application de la tablette ou directement sur le disque qui est facile à prendre en main, bien qu’en anglais.
De même l’application, la documentation et les exemples d’usages pédagogiques (nombreux) sont en anglais.
On trouve sur Internet des tuto en français bien faits :
http://svt.ac-creteil.fr/?MiniLab-Disc-mes-capteurs-dans-la-poche

Les capteurs intégrés au disque : GPS / Température ambiante / Accéléromètre / Micro / Luminosité / Humidité relative
Les capteurs à brancher, testés : sonde thermique (peut mesurer la température de liquides, du corps et d’autres objets), sonde pH, sonde CO2 (ne fonctionne pas bien).

Autonomie : on peut se balader une heure dehors avec, mais la batterie se décharge assez rapidement (contrairement à ce qui est indiqué dans la brochure).

Aspect humain

La nouveauté n’est pas énorme car nous travaillons déjà avec des capteurs et des consoles en science, mais le fait que le labdisc soit facile à transporter, léger, maniable, que plusieurs capteurs y soient directement intégrés, qu’on puisse y brancher plusieurs capteurs sans trop d’encombrement et que l’application soit visuelle et bien faite, rend son utilisation simple et très attractive. C’est un matériel qui en vaut la peine. De plus l’application et le site présentent de multiples exemples d’utilisation.

Aspect pédagogique

Exemples d’usage sur le site de GlobiSens en vidéo en anglais simples à comprendre (générer automatiquement les sous-titres en anglais pour mieux suivre) et à reproduire :

Le labdisc est utile dans différentes études. J’ai testé son usage dans le cadre de la prise de données sur notre environnement. J’utilise les capteurs intégrés au labdisc : température, luminosité, GPS.

Je l’ai utilisé pour comparer les données de température et d’humidité au sol, dans des zones éclairées et des zones à l’ombre, sous les arbres par exemple (étude de l’environnement en 6ème par exemple). Toutes les données sont enregistrées en temps réel sur la tablette et disponibles dans l’application. Elles ne nécessitent pas la wifi.

On peut l’utiliser pour mesurer les différences entre le jour et la nuit, dans une salle de classe, si on le laisse branché, bien que normalement il soit censé avoir une autonomie de 24h au moins, donc puisse être laissé à l’extérieur sans être branché.


Retours d’expérience en français sur le net avec impressions d’écran :

Hélène Hervé, professeure de Sciences de la Vie et de la Terre
Collège Jules-Vernes, aux Mureaux (78)

Matériel prêté dans le cadre de Créatice