Construction de l’information, EMI en lycée, le jeu Médiasphères Lycée Simone Weil, Conflans Sainte Honorine (78)

Publié le

Un jeu qui permet de bien cerner les connaissances et les besoins des élèves dans la thématique "La construction de l’information".

Cécile Dessèvre, professeure documentaliste au lycée Simone Weil, à Conflans Sainte Honorine (78), a emprunté le jeu Médiasphères au cours du mois de mai 2017. Voici sa démarche.

J’avais pour objectif de tester le jeu avec les élèves de 2e Bac Pro. J’avais prévu de le tester également avec les classes de CAP mais cela n’a pas été possible compte tenu des échéances (stages, CCF, examens…) inhérentes à cette fin d’année scolaire en lycée professionnel.

Aspects techniques

J’avais découvert le jeu Médiasphères lors de différentes présentations par l’Atelier Canopé 78, et notamment à l’occasion de la journée académique des professeurs documentalistes. J’avais à cette occasion pu tester le jeu et bien en saisir les enjeux. Il est assez simple d’utilisation. Comme le préconisent les professionnels de l’atelier Canopé il est indispensable de bien sélectionner les questions avant d’accueillir les élèves. Cela permet d’adapter le niveau de difficulté mais surtout de cibler les thématiques abordées.

Aspects humains

Les élèves ont été sensibles à l’aspect ludique de la séance et ont apprécié le travail en équipe.

Apports pédagogiques

Le jeu a été utilisé en fin d’année, pour des classes de 2e Bac Pro, dans les filières suivantes : ARCU (Accueil Relations Clients et Usagers), GA (Gestion Administration), MELEC (Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés).
En EMI, outre l’objet d’étude "La construction de l’information" au programme de français de 2nde Bac Pro, les élèves concernés avaient déjà tous bénéficié en accompagnement personnalisé de séquences sur la désinformation et la vérification de l’information, et avaient pour certains (les 2ARCU) participé à la semaine de la presse en rencontrant une journaliste de presse écrite.
En ce qui concerne les réactions des élèves, j’ai pu constater qu’ils étaient bien informés sur la protection de leurs données par rapport aux usages qui peuvent en être faits par leurs connaissances et leurs cercles d’amis, mais qu’ils avaient beaucoup moins conscience de la façon dont leurs données peuvent être réutilisées par les services et les applications qu’ils utilisent, qu’il s’agisse des données de géolocalisation ou de leur navigation internet.
Je souhaiterais pouvoir réemprunter le jeu pour le tester non pas en fin d’année mais plutôt en début d’année, pour servir de base à une progression en EMI et exploiter davantage certains des thèmes traités. Avoir le jeu au moment de la Semaine de la presse permettrait également de l’utiliser avec davantage de classes.

Cécile Dessèvre, professeure documentaliste
Lycée Simone Weil, Conflans Sainte Honorine (78)