Illustrer, raconter un conte en maternelle : les tablettes Ecole Maternelle Buffon, Levallois Perret

Publié le

La tablette : excellent outil pour la production de documents multimédia, y compris pour de très jeunes élèves.

Corinne Ben-Mahmoud-Garcin, professeure à l’école maternelle Buffon, à Levallois-Perret (92), a emprunté une mallette de tablettes.
Voici son témoignage.

1 – La prise en main des tablettes
L’ensemble du matériel à disposition fonctionnait correctement.

  • La prise en main par l’enseignant
    L’ensemble du matériel mis à disposition est très complet. J’ai pu proposer des situations variées aux élèves.
    Les applications mises à disposition sur les tablettes par l’Atelier Canopé ont été bien accueillies et ont enrichi la phase de découverte. Les applications doivent être utilisées dans le cadre de réinvestissements. Ceci implique que dans un premier temps les compétences soient abordées en classe.
  • La prise en main par l’élève.
    La nomination « MATERNELLE » de toutes les applications a permis aux élèves de bien visualiser les différents icônes.
    Cette organisation a également amené les élèves à mettre en œuvre les premiers gestes à connaître pour une bonne utilisation :
    • le glissement de doigt pour accéder à différentes pages,
    • la mise en veille de l’appareil,
    • éteindre et allumer l’appareil.

2 – Les aspects humains
Les élèves
La principale réaction des élèves a été la surprise de pouvoir utiliser cette technologie en classe.
En effet, pour eux, la tablette est :

  • soit destinée à l’usage des adultes uniquement,
  • soit utilisée par les enfants de manière très limitée chez eux,
  • soit vue comme un outil qui n’est pas bon pour les enfants.
    Les collègues
    Des collègues possédant un TNI dans leur classe y ont vu un intérêt pédagogique complémentaire à leur utilisation des nouvelles technologies.

3 – Les aspects pédagogiques
L’apport du matériel dans la pratique.
Les élèves ont utilisé les IPad pour prendre des photos de leur travail, de différentes actions organisées dans le cadre du projet école (activités compost, sortie, dessin sur les trois brigands) puis pour observer les photos prises avec les IPad et proposer des séances de langage oral. Pour la séance de langage autour de l’album « Les trois brigands », l’objectif était de raconter l’histoire avec support d’images.
Mise en œuvre pédagogique  

  • Lecture et étude de l’album.
  • Enregistrements sonores des élèves racontant l’histoire (un par page illustrant une scène) en autonomie.
  • Montage son-image (enregistrements-photos des pages) sur IMovie, puis montage sous format d’un livre.
  • Chaque élève a photographié son dessin puis a raconté l’histoire et enfin s’est enregistré. Ces histoires étaient ensuite écoutées lors des moments de regroupement.

Voici quelques travaux d’élèves.

Les applications ont permis des réinvestissements en mathématiques et en découverte de l’écrit.
Dans un premier temps, les élèves étaient encadrés par un adulte pour comprendre l’interface des jeux proposés. Puis ils devaient effectuer l’activité en autonomie. Les jeux concernaient la lecture du nombre, le dénombrement, la phonologie, la découverte du principe alphabétique. Il s’agissait également de développer de bonnes pratiques (rechercher la réponse et non pas essayer toutes les réponses possibles, aborder la tablette comme un outil de travail).
Une vidéo a été faite lors d’une sortie au Musée en herbe, sur l’exposition « Space Invader » des enfants en activité. Elle a été également présentée et commentée aux parents. (vidéo montée avec le logiciel Imovie).

L’apport des outils numériques

Cette expérience a permis l’acquisition et l’utilisation d’un nouveau lexique : allumer ; éteindre, IPad, tablette, la mise en veille, le démarrage, les applications, les icônes, dossiers.
L’écran tactile des tablettes est adapté aux élèves de maternelle. Il n’implique pas l’utilisation d’une souris ou d’un clavier. L’interface directe entre l’utilisateur et l’écran a mis en confiance les enfants et favorisé leur implication dans des activités dans lesquelles ils entrent moins volontiers habituellement.

CONCLUSION

Cette expérience a permis à chaque élève de découvrir un nouveau matériel, d’adopter un bon comportement dans son utilisation, de l’utiliser comme un outil vecteur d’apprentissages.
Le travail à partir d’un album est particulièrement intéressant car les élèves ont pu obtenir des résultats satisfaisants en s’affranchissant de la pratique du dessin et de l’oral.
Pour l’enseignant il s’agit de pouvoir utiliser les nouvelles technologies et d’avoir un nouvel outil pour faciliter les apprentissages dans les domaines du langage, de la découverte du monde ou de la découverte de l’écrit. Il est important de noter que le prêt sur 4 semaines n’a pas permis de pousser les exploitations plus loin à notre grand regret.

Corinne Ben-Mahmoud-Garcin, professeure des écoles
École maternelle Buffon, Levallois-Perret (92)

Matériel prêté dans le cadre de Créatice