Observer un élevage de chenilles en direct sur grand écran
Ecole maternelle Charles Péguy de Poissy (78)

Publié le

Utilisation d’un visualiseur et d’un cube TICE en maternelle.

Lise Bognon a expérimenté, du 3 avril au 21 juin 2017 en classes de petite et moyenne sections de maternelle, l’utilisation d’un visualiseur et d’un cube TICE.

Nous vous proposons ci-dessous son retour d’usage.


Au cours de la dernière période de l’année scolaire, nous avons utilisé en classe un visualiseur ainsi qu’un cube TICE (vidéoprojecteur). Ce matériel m’a permis de mener à bien un projet sur l’élevage des chenilles et leur transformation en papillons. Les chenilles du terrarium étaient placées sous le visualiseur au moment de l’accueil et les élèves pouvaient les observer « en grand », grâce à la projection de l’image sur un écran à diapositives.
Les élèves ont ainsi pu voir ces drôles de petites bêtes, compter leurs pattes, regarder leur tête. Peu à peu nous avons assisté au tissage des cocons puis à la transformation.
Grâce au visualiseur, nous avons mis en place un nouveau rituel : tous les matins, les élèves regardaient si les chenilles avaient « changé ». Si non, l’un d’entre eux ajoutait une perle sur un grand fil, pour matérialiser le nombre de jours de transformations.
Au bout de 21 perles, des papillons blancs sont apparus. Grâce au zoom, les élèves ont pu observer les yeux, les ailes… et l’absence de trompe puisqu’il s’agissait d’un papillon de nuit.
Nous avons également travaillé sur l’album d’Eric Carle La Chenille qui fait des Trous, et en plaçant le livre sous le visualiseur et en projetant son image sur une grande feuille blanche, les élèves ont « décalqué » en grand la chenille et participé à un projet collectif d’arts plastiques.

Aspects techniques, humains et pédagogiques

  • La principale difficulté a été la relative obsolescence de l’ordinateur de la classe qui ne m’a pas permis de profiter de toutes les possibilités du visualiseur (je n’ai pas pu utiliser la fonction vidéo ou photo).
  • Le second point négatif était qu’il aurait fallu changer tout l’aménagement de la classe pour pouvoir créer un véritable endroit « visualisation ». En étant à mi-temps, je ne pouvais pas changer chaque semaine l’agencement des espaces et les réinstaller ensuite pour ma collègue. J’avais donc installé le matériel en fonction des prises disponibles et je projetais au-dessus du coin garage, ce qui n’était pas forcément idéal.
  • Pour les points positifs, l’utilisation du visualiseur couplé au cube TICE m’a permis de travailler en grand groupe sans être confrontée à des problèmes liés à la taille du groupe. Tous les élèves voyaient sans être agglutinés à une table et sans que la situation ne dégénère.
  • Le zoom du visualiseur nous a également permis de noter certains détails qu’il aurait été difficile de voir à l’œil nu.
  • Je pense également que le matériel m’a permis de changer les modalités d’apprentissage, les élèves ont tout de suite été intrigués par le matériel. Il a éveillé leur curiosité et m’a permis de dynamiser l’entrée dans le projet.
  • Le fait enfin de voir « en vrai » l’arrivée des papillons a eu quelque chose d’assez magique et les élèves ont été vraiment captivés par leur apparition sur l’écran.


Lise Bognon, professeure des écoles à l’école maternelle Charles Péguy de Poissy
Emprunt réalisé dans le cadre de Créatice