Contes détournés écrits et illustrés par des élèves de CP, avec des tablettes École Annie-Fratellini, Vernouillet (78)

Publié le

Delphine Besson, professeure en classe de CP à l’école Annie-Fratellini, à Vernouillet (78), a emprunté une mallette de tablettes.
Voici sa démarche, et le bilan de son expérimentation.

Projet : Contes détournés écrits et illustrés par des élèves de CP

Objectif  : écrire et illustrer un conte détourné de « Boucle d’or » avec Book Creator.
Je suis enseignante d’une classe de 22 élèves de CP à l’école Annie Fratellini de Vernouillet. Avec l’enseignante maître + de l’école, nous souhaitons conduire mes élèves à écrire et illustrer un conte détourné de « Boucle d’or » et créer une version numérique du conte avec l’application Book Creator.
A l’école, nous bénéficions d’une armoire mobile contenant une quinzaine d’ordinateurs configurés avec windows 7. Nos ordinateurs ne nous permettent donc pas d’exploiter l’application Book Creator.
C’est pourquoi, nous souhaiterions vous emprunter un lot de tablettes.

Notre projet s’articule en plusieurs phases :

  • Phases déjà réalisées au cours de la quatrième période 
    • Phase 1 : découverte de contes traditionnels
      Nous avons lu aux élèves différents contes traditionnels des frères Grimm et de Charles Perrault. Les lectures étaient suivies d’une discussion entre les élèves et les enseignantes.
    • Phase 2 : découverte de contes détournés du « Petit Chaperon Rouge »
      Plusieurs versions détournées ont été lues aux élèves. A l’issue des lectures, les différences et similitudes concernant les caractères des personnages, les situations, les lieux… ont été mises en évidence par les élèves.
    • Phase 3 : mise en évidence des éléments incontournables des contes
      Les élèves ont rédigé une carte mentale du conte. Il s’agissait de faire apparaître les éléments systématiquement inclus dans le conte :
      La formule du début : Il était une fois…
      Les personnages : le héros, le méchant, l’aide
      Le problème
      Le dénouement
      La formule de la fin : Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.
  • Les phases à venir au cours de la cinquième période :
    • Phase 4 : écrire des phrases qui pourraient appartenir à un conte pour s’entrainer.
      Il s’agit de demander aux élèves d’écrire une phrase d’un conte.
      Par exemple : « Il était une fois, … »
      Les élèves illustrent leur phrase.
      Afin de se familiariser avec la tablette, ils tapent leur phrase et insèrent leur illustration avec l’application Book Creator
    • Phase 5 : Ecrire le conte détourné
      Les élèves sont répartis par groupes de 4. Chaque groupe complète une grille déterminant les constituants de leur conte : le personnage principal, le méchant, l’aide, le problème, le dénouement.
      Puis les élèves rédigent leur conte.
    • Phase 6 : illustrer le conte
      Au fur et à mesure que la rédaction avance, chaque groupe illustre son conte.
    • Phase 7 : publier le conte sur Book Créator
      Au fur et à mesure que la rédaction et l’illustration avancent, chaque groupe crée une version numérique de ses productions. Il tape ses textes et photographie ses illustrations.
      A l’issue de la rédaction, chaque groupe choisit un titre pour son conte et réalise une couverture.

Les contes terminés seront ensuite diffusés aux familles par mail, ou à l’aide de clés USB.

Bilan

Après un travail préalable sur les contes et les contes détournés, j’ai demandé à mes élèves d’inventer une version détournée de "Boucle d’or et les 3 ours".
Les élèves ont travaillé par groupes de 4, 5 voire 6.
Ils devaient respecter des contraintes : 1 héros, 3 personnages secondaires, un lieu et 3 objets.
La première version de leur conte a été écrite sur papier.

En parallèle, j’ai présenté aux élèves Book Creator qu’ils ont manipulé.
Pour créer leur livre numérique, ils avaient besoin de savoir prendre des photos avec la tablette, insérer ces photos dans leur livre, écrire un texte, modifier la mise en page.
Je leur ai demandé de se prendre en photo et d’écrire leur prénom dans la phrase : "Je m’appelle...". Pour ce travail, ils n’ont pas modifié la mise en page du texte.

Les élèves ont illustré les scènes de leur contes.
Avec Book Creator, ils ont pris en photo leurs illustrations et tapé le texte.
Ensuite, ils ont lu leurs histoires et ont enregistré leurs voix. Cette idée m’a été donnée par M. Ackermann, conseiller pédagogique au numérique éducatif (avec qui j’avais d’ailleurs suivi une animation qui m’a fait connaitre Book Creator). M. Ackermann m’avait proposé de lui envoyer les fichiers epub terminés afin qu’il en crée une version mp4 à communiquer aux parents.
Ainsi, on peut à la fois "voir" et entendre les livres avec les fichiers vidéo, et également lire les livres en format numérique epub sur tablette ou téléphone en cliquant ci-dessous.

Arnol au manteau d’or et les trois méchants loups
Bottine d’or et les trois voleurs
Le léopard d’or et les trois méchants lions
Lina aux cheveux d’or et les trois lapins

Mes élèves ont rencontré pas mal de difficultés face à ce travail.

  • Des difficultés pour respecter les contraintes de récit imposées. J’ai dû souvent les recadrer.
  • Des difficultés pour écrire sur papier le texte en entier. Les élèves les plus à l’aise ont réussi. Pour les autres, ils m’ont dicté leur récit.
  • Des difficultés pour choisir les scènes à illustrer. Je les ai aiguillés.

J’ai récupéré les tablettes assez tard dans la période (début juin). Nous avons donc eu trop peu de temps pour réaliser cet énorme travail. Les élèves ont créé la première de couverture et la première page de leur livre. Certains sont allés plus loin. J’ai fini moi-même le travail en respectant leurs choix de mise en page.

Face à la tablette, les élèves ont été très à l’aise. Ils ont adopté très vite Book Creator, découvrant souvent seuls les fonctionnalités.
Ils ont eu du mal à cadrer correctement les photos de leurs dessins à cause de leur propre taille.
Ils ont vite compris ce que je leur demandais et ont été très motivés par le projet.
Ils étaient très fiers du résultat.

Delphine Besson, professeure
École Annie-Fratellini, Vernouillet (78)

Matériel prêté dans le cadre de Créatice