Cubetto, un automate très sympatique École élémentaire Antoine de Saint-Exupéry, à Villennes sur Seine (78)

Publié le

En classe de CE1, découverte de ce petit cube en bois, instructions, sous-programmes...

Alexandra Lechêne, professeure à l’école élémentaire Antoine de Saint-Exupéry, à Villennes sur Seine (78), a emprunté un automate Cubetto.
Son objectif : poursuivre le travail de programmation déjà réalisé avec Beebot, emprunté précédemment.
Voici son témoignage.

Première étape : après Beebot, programmer un nouvel automate.

J’ai commencé à prendre des groupes aujourd’hui pour la 1ère séance de familiarisation avec Cubetto.
Les élèves ont de suite adhéré à l’environnement proposé par le tapis et proposé différentes interprétations des symboles.
J’ai téléchargé le story book sur le net mais je trouve qu’il manque de mises en scène concrètes pour la classe.

Pour le robot, les élèves ont apprécié son aspect et son petit visage qui l’humanise. Ils ont vite repéré la flèche sur le dessus permettant d’indiquer l’orientation du "regard" de Cubetto.
Ils ont cherché comment le programmer comme sur la beebot et ont ensuite formulé l’hypothèse qu’il devait être "télécommandé".

Je suis partie de cette idée de commande à distance pour présenter la table de programmation. Ils ont bien décrit et compris le sens de l’itinéraire d’instructions. Ils ont testé les instructions 1 à 1 pour vérifier leurs hypothèses. Pas de soucis pour insérer les clips de couleurs ni pour le sens de lecture du parcours vers le bas.

Chaque élève a ensuite décidé d’amener Cubetto sur une case du tapis. J’ai remarqué qu’ils étaient beaucoup dans l’imaginaire des "aventures de Cubetto" et que le rythme plus lent des déplacements leur permettait de suivre sur la table les différentes étapes de la programmation (ainsi qu’avec le témoin lumineux).

Prochaine séance :
les élèves ont déjà remarqué qu’il y avait peu de clips de couleur. Je leur ai parlé du "nouveau mot" et leur proposerai une situation-problème afin de comprendre l’intérêt du sous-programme.

2ème étape : notion de sous-programme

Les sous-programmes sont introduits comme des "mots nouveaux", que l’on peut apprendre à Cubetto, en fonction des besoins pour ses déplacements.
Ainsi, Cubetto, en plus des mots (instructions) "avancer d’une case", "pivoter à gauche", "pivoter à droite", peut "obéir" à un mot nouveau (plaquette bleue), que l’on a prévu sur la table de programmation.
Pour cette séance, les élèves ont utilisé une fiche-guide (ci-dessous).

Atelier Cubetto, fiche pédagogique


Alexandra Lechêne, professeure
École élémentaire Antoine de Saint-Exupéry, Villennes sur Seine (78)

Matériel emprunté dans le cadre de Créatice