Initiation à la programmation en CE2 avec Thymio École élémentaire Paul-Bert, à Conflans Ste Honorine (78)

Publié le

Découvertes, travail collaboratif, progression par essais/erreurs/correction, débats...

Jérôme Henry, professeur à l’école élémentaire Paul-Bert, à Conflans Ste Honorine (78), a emprunté un kit de robots Thymio.
Voici son témoignage.

Utilisation des robots Thymio en CE2

J’ai emprunté les robots Thymio cette année pour initier mes élèves à la programmation et leur faire découvrir un objet technique inconnu.
Le projet initial était élaboré en plusieurs étapes :

  • Apprentissage de la programmation en salle informatique.
  • Découverte des robots en classe.
  • Apprentissage des différentes fonctionnalités du robot.
  • Création d’un parcours et programmation du robot pour suivre le parcours.

1ère étape 
Nous avons travaillé la programmation grâce à ce site internet 
Les enfants avancent à leur rythme en utilisant la programmation appliquée à des jeux. L’aspect ludique et la progression personnalisée font que les élèves montrent une grande motivation.

2ème et 3ème étape 
Pour la découverte des robots et l’apprentissage des différentes fonctionnalités, j’ai utilisé le dossier "IniRobot", proposé par l’INRIA de Bordeaux . Celui-ci est très bien fait car il présente les robots progressivement et permet une comparaison entre le robot et l’humain. De petits défis en fin de séquence permettent de mettre en application la programmation vue sur internet à ces robots.
Pour cela, l’utilisation et la maitrise du logiciel Aseba est nécessaire (codé en image ou en ligne de code).
Les élèves découvrent les robots et apprennent à les « dompter ». Ils en prennent le plus grand soin.
Un premier travail autour du parcours est réalisé : l’utilisation de la fonction pré-programmée est utilisée. Le robot va suivre le trajet noir. Cette première étape est essentielle car les élèves sont tout de suite en réussite et voient rapidement la construction de leur parcours et la mise en action de leur robot.

4ème étape  
Les élèves ont enfin créé leur parcours final. Pour cela, ils avaient des grandes planches de carton plume, du playmais et du carton. Une fois le parcours réalisé, ils devaient programmer leurs robots afin qu’ils le suivent. Pour cela, un certains nombre d’essais-erreurs sont réalisés. Les élèves ont trouvé cette étape difficile car ils progressaient à petits pas et ne voyaient pas de réussites immédiates.

Finalisation 
Une fois les parcours terminés, les élèves montraient leur travail réalisé aux autres groupes en explicitant leur programme. Une discussion s’en suivait pour aider les groupes qui n’avaient pas réussi.

Jérôme Henry, professeur
École élémentaire Paul-Bert, Conflans Ste Honorine (78)

Matériel emprunté dans le cadre de Créatice