Médiasphères, 2è année au collège Collège André-Chénier, à Mantes-La-Jolie (78)

Publié le

Suite des activités autour de l’Éducation aux Médias et à l’Information avec le jeu Médiasphères.

Michèle Gomont et Céline Lemaître, professeures documentalistes au collège André-Chénier, à Mantes-La-Jolie (78), qui avaient participé à une expérimentation lors de la conception du jeu Médiasphères par l’Atelier Canopé des Yvelmines, Marly-le-roi, (bilan de cette expérimentation) ont de nouveau emprunté cette année le jeu, dans une version plus aboutie.
Voici leur témoignage.

Un article publié sur le site du collège 

Bilan des activités cette année

Aspects techniques : nous n’avons rencontré aucune difficulté particulière, mais c’est vrai aussi que nous connaissions déjà le jeu l’année passée. Concernant les élèves, les élèves de 4ème avaient déjà expérimentés l’année dernière et ils ont su tout de suite retrouver le fonctionnement. Cela nous même permis de donner le rôle du Maître du jeu à des élèves. Par contre, pour les élèves de 5ème, il a été nécessaire de revenir sur quelques règles du jeu (concertation obligatoire dans les équipes avant de donner les réponses, définitions des différentes thématiques notamment).

Aspects humains : les élèves de 4ème ont aimé recommencer l’expérience d’autant plus qu’ils étaient plus à l’aise avec les sujets. Du coup, nous avons pu sélectionner des questions d’une difficulté plus importante. Du côté des 5ème, ils ont découvert le jeu et dans l’ensemble adhéré et demandé parfois à rejouer un autre jour. Par ailleurs, lors de la 1ère réunion obligatoire des documentalistes du bassin de Mantes, les coordonnateurs ont présenté le jeu à l’ensemble des collègues en présence de l’Inspecteur Vie scolaire M. Cabbaeke. Nous lui avons expliqué que nous avions réservé à nouveau le jeu afin de poursuivre l’expérimentation en novembre 2016. Il a alors demandé s’il pouvait assister à une séance de jeu. Intentionnellement, nous lui avons proposé de venir observer des 5ème qui n’avaient jamais expérimenté le jeu. Il a trouvé leur attitude positive et leurs questions pertinentes. Enfin, ayant laissé le plateau dans le centre du CDI pendant la durée du prêt, des élèves de 6ème (qui fréquentent le plus le CDI) ont voulu également tester le jeu. Cela s’est avéré un peu plus difficile selon les élèves même si les questions sélectionnées étaient les plus simples et proches de leurs préoccupations de 11 ans.

Apports pédagogiques : l’utilisation du jeu n’est pas une fin en soi. Nous le considérons davantage comme un support à une séance de notre progression, ou bien à un prolongement. Il est intéressant de pouvoir le mener sur une cohorte en augmentant le difficulté des questions afin de voir si les élèves ont acquis les compétences antérieures et surtout savent les réinvestir dans une situation plus complexe. L’année prochaine, nous pourrons normalement à nouveau mettre en place de l’EMI hebdomadaire en classe de 5ème et de 4ème. Ainsi, nous allons déjà pouvoir évaluer si les élèves de 5ème de cette année auront retenu des notions. Par ailleurs, pour les 6ème montant en 5ème, toute la progression sera à repenser. Nous ne savons pas encore si l’utilisation du jeu se fera à l’issue d’une ou plusieurs séance(s), ou s’il sera le point d’orgue de notre progression.

Michèle Gomont et Céline Lemaître, professeures documentalistes
Collège André Chénier - Mantes-La-Jolie

Matériel emprunté dans le cadre de Créatice