Programmer un Probot, CP-CE2 École élémentaire Alain-Fournier, Plaisir (78)

Publié le

Introduction à l’algorithmique, en jouant avec des petites voitures.

Mathieu Rollin, professeur dans une classe de CP/CE2 de 22 élèves (9/13) de l’école Alain-Fournier, à Plaisir (78), a emprunté un kit de 3 automates Probot.
Ses objectifs : l’initiation à l’algorithmique par le déplacement des petites voitures, mais aussi des notions de repérage et de géométrie, par des tracés de figures géométriques, l’utilisation de compétences en numération, le travail collaboratif...

Compte-rendu de l’utilisation des Pro-bots avec une classe de CP/CE2

Aspect pédagogique

Activité 1 : de 10 en 10 pour les CP
Objectif : savoir programmer la voiture sur un long parcours et compter de 10 en 10 avec un support visuel.
Les élèves travaillent 2 par 2. L’enseignant installe les cartes de 0 à 10 comme sur l’image.

Un élève programme la voiture pour qu’elle fasse le bon chemin. L’autre écrit dans l’ordre sur l’ardoise les cases-nombres par lesquelles la voiture est passée. Ils se mettent ensuite d’accord sur la suite de nombres obtenue. S’il y a une erreur, on recommence.
L’enseignant change ensuite l’ordre des cartes-nombres et on inverse les rôles.
En classe, on remarque que la suite des nombres est la même que de 0 à 9 si on enlève le zéro : on compte le nombre de dizaines.
Les jours de la semaine.
Le même procédé est utilisé pour travailler sur les jours de la semaine. Ils sont placés par l’enseignant et la voiture doit être programmée pour passer sur chacun d’eux dans l’ordre des jours de la semaine.

Activité 2 : Déplacement sur quadrillage pour les CP et CE2
Objectif : se repérer sur un quadrillage et programmer la voiture en évitant les obstacles.
Les élèves travaillent 2 par 2. Un élève place les cartes « départ » et « arrivée » et oriente la voiture dans le sens qu’il veut. L’autre programme la voiture. Elle doit s’arrêter exactement sur la case « arrivée ». On change ensuite les rôles.
Une deuxième activité consiste à rajouter des obstacles : la voiture doit éviter ces cases.

Aspects techniques

L’utilisation des robots est assez intuitive pour ce qui concerne les touches de commandes directionnelles. Les élèves n’ont pas eu de difficulté particulière.
L’utilisation de la fonction de tracé s’est révélée plus délicate :
–* choix du stylo, feutre pour tracer : il faut avoir le bon diamètre
–* matériel : avoir des très grandes feuilles car lorsque les enfant se trompent et dépassent la
feuille prévue, le tracé s’effectue sur le sol... L’utilisation des procédures a été juste abordée par les CE2.

Aspect humain

Les activités effectuées avec les voitures ont eu un grand succès surtout en terme de motivation. Les élèves n’ont pas l’impression de travailler et d’apprendre, ils jouent.
Je suis assez satisfait de l’apport qu’ont pu amener les robots. Je renouvellerai l’expérience l’année prochaine.
Les élèves ont pu faire découvrir aux autres élèves de CP ce qu’ils avaient appris et ce qu’ils savaient faire avec ces voitures.
Les collègues et les parents d’élèves ont eux aussi montré de l’intérêt pour ces activités.

Mathieu Rollin, professeur
École Alain-Fournier, Plaisir (78)

Matériel emprunté dans le cadre de Créatice