Introduction à l’algorithmique en CM1-CM2 École élémentaire de Gazeran (78)

Publié le

Découverte du codage avec la Bee-Bot, travail collaboratif, échanges maternelle/élémentaire.

Annick Merle, professeure de la classe de CM1- CM2 (31 élèves) de Gazeran, a emmené sa classe visiter l’exposition " Des robots et des hommes" au pôle culturel "La Lanterne" à Rambouillet, en octobre.
Au cours de cette visite, les élèves se sont interrogés sur la présence des robots aux côtés des humains et ont montré leur intérêt à en voir certaines applications.
Cette situation a déclenché l’envie, le besoin, d’utiliser des robots en classe.
Annick Merle a donc emprunté d’une part une série d’automates Beebot, puis un kit de robots Thymio.

Le projet

La classe de CM1-CM2 va plus particulièrement travailler avec les robots, mais une restitution sous forme d’ateliers de démonstration est prévue pour l’ensemble des classes de l’école : les deux classes de maternelles et les deux classes de CP/CE, soit 5 classes au total.
Le projet prévoit plusieurs séquences au cours desquelles les élèves seront amenés à utiliser différents types de petits robots programmables de complexité croissante.
Séquence 1 : découverte et manipulation des Beebot
L’objectif de cette séquence est de manipuler un petit automate simple afin de développer la pensée algorithmique sur 3 ou 4 séances.
Avec le robot BeeBot les élèves pourront :

  • préparer leur déplacement ;
  • le programmer au fur et à mesure ;
  • se représenter le parcours ;
  • le vérifier ensuite.

Lors de l’utilisation de la Beebot, les élèves s’intéresseront à l’idée de programmer un itinéraire formant une figure géométrique plane. Ce qu’ils pourront vérifier en repassant le parcours de la Beebot au feutre d’ardoise sur les grandes feuilles quadrillées vierges que j’aurai préparées.
Les notions de coordonnées par rapport au quadrillage, déjà abordées en organisation de données, seront aussi reprises à cette occasion.

Séquence 2 : découverte et manipulation du robot Thymio

  • notion de capteurs et actionneurs
  • programmation par blocs à l’ordinateur

Séquence 3 : démonstration dans les autres classes de l’école
Objectif : partager nos expériences avec les élèves plus jeunes, les amener à s’interroger sur le fonctionnement des robots, déconstruire l’idée de "magique" au profit de "technique".

Ci-dessous les témoignages des enfants, des vidéos qui montrent les essais, les corrections, la persévérance... et les réussites !

Compte-rendu d’utilisation des Bee-Bot, par les élèves

C’est un petit robot représentant une abeille. Il y a des curseurs sur le dessus haut, bas, droite, gauche avec trois autres boutons go qui permettent de lancer l’action, et un bouton qui permet de mettre en pause le robot et la croix pour effacer l’ancienne programmation .
Nous avons construit des parcours avec des virages, des lignes droites et des ponts.
À mon avis le robot n’a pas besoin d’amélioration, il ne manque plus qu’il soit mis en vente !
Peter (CM2)

- AAAAAAAAH !!! C’est quoi ce truc qui roule, avec des curseurs, qui ressemble à une abeille et qui clignote des yeux ?!
- C’est rien, c’est qu’un Bee-Bot qui veut dire « Robot-Abeille » ! Je crois que tu l’as vexé !
- Bibip !!!
- Ok-ay et, comment ça marche ???
- Tu programmes avec les curseurs et tu appuies sur Go !
- Et tu lui as fait faire quoi ?
- Premier parcours : il est d’abord passé dans un tunnel et puis sous une barre avec des anneaux, le robot les a fait balancer
- Deuxième parcours : le robot est parti entre deux barres où étaient posés des anneaux (encore) et il les a fait glisser jusqu’au bout des barres où ils sont tombés. Le robot a ensuite poussé un petit coussin rouge.
- Et toi tu l’aimes ?!
- Beeeeeeeen oui !!! C’est chou !!! Et c’est marrant.
Alix (CM2)

Les bee-bot sont des petits robots abeille jaunes avec des traits noirs.
La bee-bot bouge avec des flèches qui sont sur les touches, elle peut se déplacer à droite, à gauche, en arrière et en avant.
La bee-bot est facile à programmer. On peut lui faire faire des parcours et les effacer grâce au bouton croix.
J’ai aimé programmer les bee -bot parce que c’est facile et qu’on peut lui faire faire des parcours amusants.
Julia (CM1)

Ce robot s’appelle bee-bot. C’est une petite abeille avec des roues et des petites flèches au dessus d’elle avec lesquelles on peut la programmer.
Pour la programmer on appuie sur les petites flèches, et après on appuie sur le bouton GO, alors elle se déplace sur le parcours qu’ on a construit avec notre camarade .
A la fin du parcours ses yeux s ’allument !
J ’ai bien aimé le robot, il était amusant. J ’ai adoré les parcours à faire.
Fabio (CM1)

Le robot s’appelle Bee bot.
Il y a 4 curseurs : un curseur « avant », un autre « arrière », un autre « à droite », un « à gauche », un curseur « ok » , un bouton « croix » pour supprimer ce qu’on a mis, et un « pause ».
Pour le faire avancer on appuie sur les touches. C’est difficile parce qu’ en appuyant qu’une fois sur le curseur le Bee Bot avance de 15 cm, donc il faut bien calculer la distance à parcourir.
Nous l’avons utilisé en lui faisant faire des parcours. Au début les parcours étaient faciles et après ils étaient plus durs. Nous avons utilisé le matériel de sport des maternelles pour faire ces parcours.
J’ai bien aimé les Bee Bot parce que j’ai trouvé ça drôle mais je trouve qu’il faudrait une autre forme parce que ça fait un peu « bébé »...
Lucas F.

Le bee bot est un petit robot en forme d’ abeille, il peut se diriger avec des curseurs pour avancer, reculer, tourner à gauche ou à droite. Le bouton croix sert à effacer tout le codage.
Pour le programmer il faut appuyer sur les curseurs puis appuyer sur GO.
Il va avancer selon ton programme.
Au début on a commencé à apprendre comment il fonctionne.
Puis nous avons fait des parcours avec du petit matériel de sport, et à la fin, nous avons fait un grand parcours pour 4 bee bot.
C’est amusant, j’ai beaucoup aimé.
Lucas L. (CM2)

C’est un robot en forme d’abeille.
Il fonctionne avec des boutons : il y a le bouton GO, le bouton avancer, le bouton reculer, le bouton à droite, le bouton à gauche. En dessous il y a aussi un bouton ON/OFF.
On les utilisait en faisant des parcours faits avec du matériel de sport des maternelles.
C’était difficile car nous ne savions pas jusqu’où le Bee Bot allait avancer.
Mon avis est que ce robot est très bien. En plus, je n’avais jamais travaillé ce genre de choses...
En tout cas j’ai bien aimé.
Liz (CM2)

Le bee bot est un robot avec des touches pour le programmer et pour le faire avancer. C’est une abeille jaune et noire, elle est drôle et fait même des sons !
On lui a fait faire un parcours avec des briques en plastique et en carton et c’était dur de trouver la solution !
J’ai bien aimé les utiliser, c’était amusant.
David (CM1)

Ce sont des robots abeille qui ont des touches sur le dos pour avancer, pour tourner ou pour reculer.
On avait des barres et des briques en carton pour faire des parcours. Il fallait bien calculer jusqu’où le robot devait aller. J ai bien aimé les robots parce qu’ils sont rigolos .
Sasha (CM1)

Le Bee Bot est un petit robot en forme d’abeille. Il a des curseurs pour se diriger, pour faire débuter le programme et pour le supprimer.
Son fonctionnement : quand on appuie sur le bouton en dessous du Bee Bot à gauche : il s’allume. Sur les curseurs il y a des flèches pour se diriger : avancer, reculer, tourner à droite et à gauche.
Nous l’avons utilisé sur des parcours et nous avons aussi organisé la course des Bee Bot !
Mon avis est que les Bee Bot sont drôles !
Arthur (CM2)

Compte-rendu de la maîtresse

Aspects techniques
Les Bee Bot sont très simples d’utilisation et n’ont présenté aucune difficulté lors de la prise en main.

Aspect humain devant l’expérience innovante
L’utilisation des Bee Bot a suscité l’enthousiasme des élèves. Les échanges et la coopération au sein de chaque binôme et entre binômes leur ont permis de peaufiner la programmation au vu du parcours construit.
A la fin de la séquence les CM ont initié les élèves de GS à l’utilisation des Bee Bot : c’était une belle séance de coopération où les élémentaires partageaient leurs connaissances avec des maternelles.

Aspect pédagogique
L’objectif de cette séquence était de manipuler un petit automate simple afin de développer la pensée algorithmique, de comprendre le fonctionnement d’un robot "basic".
Cette phase était un préalable à l’utilisation des robots Thymios.
Elle a permis aux élèves de comprendre que les déplacements du robot étaient strictement liés à leur codage.

Certains élèves ont moins apprécié l’aspect "abeille" des robots tandis que d’autres, au contraire s’y sont attachés.

Merci beaucoup CANOPÉ !

Annick Merle, professeure
École de Gazeran

Matériel prêté dans le cadre de Créatice