Calcul mental quotidien avec des boîtiers de réponse
Ecole élémentaire Paul Bert de Conflans-Sainte-Honorine (78)

Publié le

Utilisation de boîtiers de réponse pour travailler le calcul mental en élémentaire.

Jérôme Henry a expérimenté, du 3 novembre au 12 décembre 2016 en école élémentaire, l’utilisation de boîtiers de réponse.

Nous vous proposons ci-dessous son retour d’usage.

Aspects techniques

Nous avons rencontré des difficultés techniques pour la prise en main.

  • Les élèves se sont trouvés désarmés pour utiliser correctement les touches de validation au départ. Mais après une explication claire, ils s’y sont retrouvés.
  • Les boîtiers correspondent à un numéro. Il est normalement possible de passer à un mode « nom de l’élève ». Il m’a été impossible de le faire. Les élèves avaient beaucoup de difficultés à se repérer sur l’écran principal (validé ou non, ordre de validation, score personnel…)
  • Le logiciel accompagnant les boîtiers se réinitialisait à chaque session. Impossibilité alors de réaliser des statistiques sur le long terme. L’ordinateur sur lequel nous travaillons doit être puissant pour pouvoir supporter cette installation.


Utilisation des boîtiers réponses : quotidiennement lors du calcul mental



Aspect humain devant l’expérience innovante

Les élèves de CE2 ont montré une grande motivation face à cet outil de travail. Les plus performants le sont restés et les élèves les plus en difficulté ont montré une plus grande réussite liée à un plus grand investissement. Ils se ruaient sur le boîtier dès que c’était autorisé et le réclamaient à chaque début de cours.

Aspect pédagogique

  • L’analyse des réponses permet de cibler au mieux les difficultés. Lors de la correction, nous survolons les questions réussies pour l’ensemble de la classe et nous nous attardons sur les points qui ont posé problème.
  • Les élèves passent plus de temps à écouter et à être concentrés car le côté visuel les motive.
  • Une « compétition » dans le bon sens du terme se met en place et motive l’ensemble des élèves, du fait que les résultats sont visibles en temps réel.


Jérôme Henry, professeur des écoles à l’école élémentaire Paul Bert de Conflans-Sainte-Honorine
Emprunt réalisé dans le cadre de Créatice