ProBot : programmer un robot pour tracer des figures géométriques Collège Romain-Rolland, Sartrouville (78)

Publié le

Faire des mathématiques autrement, valoriser la méthode essais-erreurs.

Isaura Maillet, professeure de mathématiques au collège Romain-Rolland, à Sartrouville (78), a emprunté un kit de 3 ProBots.

Voici son retour d’usage.

Aspects techniques

Nous sommes 3 professeurs de mathématiques à avoir exploité les robots au collège. La prise en main s’est faite facilement et rapidement.
Pour les élèves, la prise en main s’est faite au moins aussi rapidement que pour les enseignants. Quelques minutes d’explications ont suffi pour qu’ils puissent utiliser les robots.
Il faut simplement prévoir des feutres. En effet les marquages fonctionnent mal si on utilise des stylos billes et les crayons sont trop légers.

Aspect humain devant l’expérience innovante

Nous avons utilisé les robots sur les 4 niveaux au collège. Les élèves ont beaucoup apprécié. La mise en activité s’est faite très vite. Cela nous a permis de travailler de manière ludique et de mettre au travail une majorité des élèves même les élèves en grandes difficultés.

Aspect pédagogique : démarche pédagogique, apport du matériel et des TICE dans la pratique du cours

Nous avons utilisé les robots dans le but d’introduire la programmation et l’algorithmique.

  • Partie 1 
    Les élèves travaillaient en groupe de 4 à 6 élèves.
    Nous leur avons demandé de faire construire par le robot un carré et un triangle équilatéral. D’abord sans le professeur puis nous avons introduit la touche rpt (répétition, boucle).
    Puis nous leur avons demandé de construire une maison sans la porte, et avec la porte.
    L’utilisation des robots a permis une mise en activité rapide, les élèves se montrent motivés et se prennent au jeu. Ils ne rechignent pas à faire un grand nombre d’essais et de modifications pour arriver à leurs fins. Ils ont pu découvrir en autonomie la programmation. Ils ont été confronté à des problèmes d’angles mais ils ont rapidement compris le principe grâce aux robots. En effet ceux-ci leur ont permis d’avoir une réelle image de ce qu’ils devaient faire en voyant les déplacements de la voiture.

  • Partie 2 
    Nous avons tracé une route au sol, les élèves devaient programmer les voitures pour qu’elles suivent ce trajet. Ils devaient donc utiliser leur matériel de géométrie pour mesurer les distances et les angles.
    Les élèves, se sont aussi beaucoup impliqués dans l’exercice.

Isaura Maillet, professeure de mathématiques
Collège Romain-Rolland, Sartrouville (78)

Matériel prêté dans le cadre de Créatice