Projection de documents en classe : le kit tablette projection École Jean-Jacques Rousseau, Mantes la Jolie (78)

Publié le

Projeter les documents de classe pour en discuter collectivement, enrichir la discussion avec des ressources prises "en direct" sur internet.

Elise Le Caro, professeure à l’école Jean-Jacques Rousseau, à Mantes la Jolie, a emprunté un kit tablette projection.
Sa classe de 24 élèves de CE1 a bénéficié du kit entre janvier et les vacances de printemps.
Voici son retour d’usage.

Aspects techniques 

J’ai souhaité bénéficier de ce kit tablette pour utiliser notamment les versions projetables des manuels utilisés en classe, mais aussi projeter des documents dont les enfants recevaient des versions polycopiées ou encore des documents photos et vidéos trouvés sur internet.
Je l’ai utilisé pour projeter des documents en priorité via la tablette mais aussi via mon ordinateur lorsque je ne pouvais pas partager mes documents sur la tablette.
Les élèves ont surtout manipulé le vidéoprojecteur (apprendre à le brancher, le débrancher, le ranger). Ils connaissent tous la tablette qu’ils utilisent à la maison.
La qualité d’image du vidéoprojecteur était très appréciable. Le fait de pouvoir déporter l’image m’a été très utile également.

Aspect humain

Les élèves ont beaucoup apprécié de découvrir les versions projetables des fichiers de maths et questionner le monde.
Ils ont apprécié de pouvoir accéder à des vidéos, des photos, des sites comme Google Earth.
Ils ont trouvé que cela leur permettait de mieux voir ce que j’expliquais lorsque je donnais les consignes. Les autres classes de l’école étant dotées soit de vidéoprojecteurs, soit de TNI/VBI, les collègues n’ont pas eu besoin que je partage le matériel avec eux.

Aspect pédagogique

Grâce au kit tablette projection, je peux projeter sur écran les documents que les élèves ont sous les yeux, faire de la lecture de documents, leur diffuser des images agrandies, aller faire une recherche sur internet pour leur montrer de nouveaux documents.

Exemple avec une séance de géométrie  
La situation de recherche est distribuée dans sa version papier et en couleur aux élèves. Un débat s’organise autour de la tache à effectuer, les figures sont observées et commentées grâce à la version projetée (le document avait été utilisé lors d’un stage inter degrés de la circonscription, je l’ai récupéré et transféré sur l’Ipad grâce à google drive).

Pour compléter une des deux figures collectivement, j’ai ensuite relevé l’écran pour dévoiler le petit tableau velleda accroché au mur derrière. En diminuant la surface de projection, j’ai pu faire entrer une des figures sur le tableau et nous avons pu compléter la figure lors de la mise en commun (je n’ai pas de photo de cette partie du travail).

Exemple avec une séance de littérature 
Lors de notre travail sur la bande-dessinée Louisette la taupe, nous avons pu aller chercher des documents sur internet : photos de ragondin et de taupes pour identifier les animaux présents dans cette histoire.
Dans cette histoire, on parle du delta du Rhône et de la Camargue. J’ai pu montrer ces lieux aux élèves grâce à Google Earth. Ils ont donc pu comprendre la particularité de la géographie de cette région.
J’ai également projeté les documents de travail (questionnaires de lecture, exercices autour de la bande dessinée) que j’avais enregistrés sur google drive.

Utiliser les TICE en classe est devenu une nécessité. Il serait dommage de ne pas utiliser les outils qui sont mis à notre disposition et qui nous facilitent la tache. Ce serait d’autant plus dommage que nos élèves sont entourés d’outils numériques dont ils doivent apprendre les apports et les écueils.

Elise Le Caro, professeure
École Jean-Jacques Rousseau, Mantes la Jolie

Matériel prêté dans le cadre de Créatice