Médiasphères, EMI en CM1-CM2 École élémentaire de Gazeran (78)

Publié le

Des élèves de CM1 et CM2 vous racontent leur partie de "Médiasphères" !

Annick Merle, professeure à l’école élémentaire de Gazeran (78), a emprunté le jeu Médiasphères (version prototype).
Voici le compte-rendu d’utilisation du jeu par les élèves de CM1/CM2 eux-mêmes !

Paul (CM1)

  • Ce jeu est positionné sur un tapis, il sert à comprendre la vie sur internet, sur la vie privée, les smartphones, ce que je dois faire pour protéger mon image numérique.
  • On joue avec un dé, il y a plusieurs équipes, nous avons un pion, on pioche une carte et on doit répondre aux questions. Si on a bon, nous avons un média-tore (un point).
  • L’objectif est d’apprendre le plus de choses, d’avoir bien compris et avoir beaucoup de points (média-tores)

Ce que j’ai appris : j’ai appris que les images postées sur internet peuvent être réutilisées à but commercial, et qu’il faut avoir 13 ans pour aller sur les réseaux sociaux.
Mon avis : je trouve que ce jeu est très bien.

JPEG - 201 ko

Inès (CM2)

  1. Présenter le jeu
    Il y a 1 plateau, des pions : facebook, twitter, snap shat, des média-tores, des bases avec 3 piquets des cartes, et les réponses sont dans un livre.
  2. Explique le jeu
    On prend par exemple snap shat (ou facebook …)
    Tu lances le dé et celui qui fait le plus grand nombre commence à jouer. Il y a des petits points et des gros points. Imaginons que tu tombes sur un petit point rouge, on va te poser une question rouge. Tu vas dire quel est le chiffre en haut de la carte au meneur du jeu, et si tu réussis la carte, tu ne gagnes pas de média-tore mais si tu tombes sur un gros point et que tu réussis, tu gagnes un média-tore de la couleur du jeu de la carte.
  3. Objectif du jeu
    L’objectif du jeu est de gagner le plus de média-tores.
  4. Ce que j’ai appris
    C’est qu’il faut faire attention sur internet.
  5. Mon avis
    C’est trop bien car on fait ça en groupe.
    JPEG - 174 ko

MAENA (CM1)

  1. Présenter le jeu
    Médiasphères est un jeu qui parle d’internet parce qu ’il faut être vigilant sur internet.
  2. Comment on y joue ?
    Pour jouer il faut installer le tapis de jeu, puis on prend un pion et un porte média-tores et on lance le dé pour savoir quel groupe commence. Le groupe qui commence lance le dé et avance du nombre du dé, si on tombe sur un gros rond et qu’ on répond juste, on a un média-tore et si on arrive sur un petit rond et qu’on répond juste, on n’a pas de média-tore, on rejoue. Le but de ce jeu est de répondre juste aux questions et d’avoir les plus de médiators
  3. Objectif du jeu
    La maîtresse voulait qu’on soit vigilant sur internet.
  4. Ce que j’ai appris
    J’ai appris qu’il faut faire attention sur internet :
    il ne faut jamais mentir sur son âge et quand on poste une photo il est difficile de la reprendre, que les informations ne sont pas toujours bonnes, pour savoir si elles sont bonnes, il faut vérifier sur d’autres sites.
  5. Votre avis
    Mon avis est que ce jeu est génial. Il est bien pour apprendre plein de choses avec. Si je pouvais, je l’achèterais.
JPEG - 179.9 ko

Axel (CM2)

Ce jeu contient un plateau, des pions, des questions, des réponses, des bases et des média-tores.

On choisit un pion, on lance le dé puis on essaye de trouver un itinéraire pour aller sur une grosse case. Si on répond juste à la question sur une grosse case, on a un média-tore mais si on est sur une petite case et qu’on répond juste , on a pas de média-tore. L’équipe qui a le plus de média-tores gagne.

Le but du jeu est de vous faire connaître le plus de choses possibles sur les médias.

J’ai appris plein de choses comme : comment se faire respecter sur les médias, ce que sont les cookies (pas les pâtisseries) ce sont des fichiers qui vous pistent sur internet et aussi que nous sommes suivis grâce à notre adresse IP.

J’ai bien aimé le jeu car il y a de la compétition entre les équipes.

JPEG - 174.3 ko

Clara F (CM1)

Le jeu contient
- Un plateau de jeu
- des pions
- des porte média-tores
- un carnet pour la maîtresse (ou le maître) : dedans il y a écrit les réponses et des explications
- des cartes ou il y a écrit les questions
- un dé
Pour jouer on doit lancer le dé (pour faire un score), avancer d’une case ou plusieurs selon le score du dé, avancer pour aller sur une case de couleur , prendre une carte de la même couleur que la case, lire la question et y répondre. Mais si on va sur une case plus grosse que sur les autres et qu’on répond bien à la question on gagne un média-tore. Le but est d’avoir le plus de média-tores .
L’objectif de ce jeu est de nous apprendre à nous méfier des réseaux sociaux, d’internet ... J’ai appris que j’avais une adresse IP et que donc on pouvait voir ce que je faisais sur internet. J’ai aussi appris qu’il y avait des fichiers qui s’appellent des cookies, ils suivent ma navigation sur internet. J’ai aussi appris pourquoi on n’avait pas le droit aux réseaux sociaux avant 13 ans et maintenant je sais que c’est parce que on est pas encore responsable de ce que l’on fait et que c’est donc encore nos parents. Moi j’adore ce jeu : on s’est bien amusé et en plus nous pouvons apprendre plein de choses.

JPEG - 188 ko

Compte-rendu de la maîtresse

Aspects techniques
Nous n’avons rencontré aucune difficulté pour la prise en main du jeu en utilisant uniquement les cartes avec une étoile.

Aspect humain devant l’expérience innovante
Les élèves ont énormément apprécié ce jeu, l’affrontement des équipes et les échanges que nous avions à l’occasion des questions. Ils se sont tous beaucoup investis durant les séances d’utilisation.

Aspect pédagogique
Ce jeu a été utilisé dans le cadre de l’éducation aux médias en lien avec Safer Internet Day et en préalable à la semaine de la presse.
Les élèves ont compris les enjeux et les difficultés liées à l’utilisation des médias : comment vérifier une information, comment protéger son identité numérique, que faire en cas de cyber harcèlement etc...

Le seul aspect frustrant du jeu est de ne pas avoir de média-tore quand on répond correctement sur une petite sphère.

Annick Merle, professeure
École élémentaire de Gazeran (78)

Matériel prêté dans le cadre de Créatice