Découvrir la technique du cinéma avec un visualiseur École élémentaire Marcel Pagnol, Les Clayes-sous-Bois (78)

Publié le

Réaliser en équipe un petit film en stop motion.

Silvaine Nabot, professeure de la classe de CE2 à l’école élémentaire Marcel Pagnol, Les Clayes-sous-Bois (78) a emprunté un visualiseur dans le cadre d’ un projet de classe pour lequel il était prévu la réalisation d’un film en stop motion.
Voici son témoignage.

Le projet pédagogique 

  • Classe concernée par le projet : la classe de CE2
  • Nombre d’élèves : 30
  • Type de matériel demandé : un visualiseur
  • Discipline concernée : arts visuels
  • Finalité élèves : réaliser une courte vidéo en stop motion

Objectifs 

  • Découvrir une nouvelle technique artistique : le stop motion.
  • Développer ses connaissances en matière de cinéma (d’un point de vue technique) : comprendre le procédé du stop motion et découvrir des inventions annonciatrices du cinéma futur.
  • Connaître des œuvres du patrimoine cinématographique : Méliès Le voyage sur la lune, Les frères Lumière L’arroseur arrosé.
  • Élaborer un projet de groupe.

Ce projet est mené en lien avec le cycle Ecole et Cinéma.
En effet, les élèves de CE2 se sont rendus à plusieurs reprises durant l’année scolaire dans une salle de cinéma voisine à l’école (espace Philippe Noiret) et ont eu l’occasion d’assister à 3 projections de film. Pour clôturer ce parcours, en collaboration avec Christelle Bidouard, animatrice à l’espace Philippe Noiret, j’ai prévu de mener un projet pédagogique autour de la technique cinématographique qu’est le stop motion.
Le projet s’est déroulé du 13 mai au 17 juin. Les élèves devaient réaliser une série d’activités :

  • Fabriquer des outils précurseurs du cinéma : flip book, un thaumathrope pour comprendre ce qu’est l’image en mouvement.
  • Écrire, par groupe, un court scénario basé sur l’expression des sentiments et d’actions diverses les mettant en scène (exemple : simuler une dispute).
  • Réaliser, à l’aide du visualiseur, une courte vidéo en stop motion reprenant le scénario.

Utilisation du visualiseur pour créer un film en stop motion

  • Expérimentation lors de la dernière période de l’année
  • Conditions de réalisation : 6 groupes de 5 élèves.
  • Projet en arts visuels.

Objectifs : aborder l’image en mouvement, créer un story-board.

Étapes de réalisation  

  • 2 séances pour la réalisation d’un story-board.
  • 3 à 4 séances pour la réalisation des décors.
  • 3 à 4 séances pour la réalisation du film en stop motion avec le visualiseur.

La manipulation de l’outil s’est faite selon la rapidité du travail de groupe. Certains étaient plus rapides dans la réalisation des décors. Grâce à cela, ils ont pu commencer à réaliser le film en stop motion créant ainsi une bonne organisation en classe. Lorsque le projet de certains groupes fut terminé, les élèves ont aidé les autres à finaliser les décors.

Aspects techniques  
Très bonne prise en main de l’outil par les élèves. Ils ont très vite compris l’importance du cadrage et de la cohésion de groupe lors de la prise de vue. Chaque élève avait une responsabilité : faire évoluer les décors, prendre les photos, s’assurer de ne pas avoir d’éléments extérieurs aux décors, etc.
Le logiciel Jellycam, bien qu’en anglais, est intuitif et facile d’utilisation pour l’enseignant.

Aspects humains 
Ce projet fut fédérateur. Il y a eu un réel investissement de la part des élèves. Les collègues de l’école ont pu voir les possibilités de l’outil, au-delà du projet en art visuel.

Aspects pédagogiques  
L’utilisation du visualiseur a permis aux élèves d’aborder d’autres techniques en arts visuels que les techniques couramment utilisées. Lors de travaux en autonomie, ils ont pu réaliser des flip book ainsi que des thaumatropes.
Ils ont ainsi découvert les prémices du cinéma.

Silvaine Nabot, professeure
École élémentaire Marcel Pagnol, Les Clayes-sous-Bois (78)

Matériel prêté dans le cadre de Créatice