Mallette de baladodiffusion en espagnol au lycée
Lycée Jacques Prévert de Boulogne Billancourt (92)

Publié le

Utilisation d’une mallette de baladodiffusion pour travailler la compréhension et l’expression orales en espagnol.

Mariana Rudelli a expérimenté, du 5 janvier au 8 février 2015 dans des classes de seconde, première et terminale, l’utilisation d’une mallette de baladodiffusion Balibom pour travailler la compréhension et l’expression orales en espagnol.

Nous vous proposons ci-dessous son retour d’usage.


La mallette Balibom est arrivée au lycée Jacques Prévert de Boulogne au deuxième trimestre. C’était notre deuxième expérience avec cette mallette et la troisième avec une solution de baladodiffusion.
Le matériel a été utilisé principalement pour la compréhension orale et la production orale de la seconde à la terminale.
La prise en main est vraiment très simple, aussi bien pour le professeur que pour les élèves. Il est très facile de diffuser un document sonore sur tous les baladeurs en même temps, il est aussi très facile de récupérer les travaux des élèves. Il suffit juste de poser les baladeurs sur leur fiche et les fichiers se récupèrent en quelques clics.

1) Nous avons utilisé les baladeurs pour travailler l’expression orale.
Les élèves s’enregistrent et je récupère leur travail, comme avec n’importe quelle autre clé d’enregistrement. En classes de première et de seconde, l’utilisation s’est portée sur la mise en voix d’un conte (séquence Il était une fois en première) et la création de l’audio guide du tableau La Rendición de Granada dans le cadre de la séquence Sur les traces du passé, l’objectif étant de travailler la prononciation et la lecture expressive.
Ensuite j’ai récupéré ces enregistrements, je les ai enregistrés sur l’ordinateur de la mallette et sur ma clé USB. En classe de terminale, les baladeurs ont été utilisés pour l’enregistrement de présentations de notions étudiées pour les épreuves du baccalauréat ainsi que des dialogues pour les entrainer à l’expression orale individuelle.

2) Pour la compréhension orale, les élèves de terminale se sont entrainés en autonomie. J’ai distribué les documents audio choisis pour l’entrainement au format MP3. Les élèves ont ensuite pris leur baladeur, écouté le document souhaité puis fait un compte rendu : on travaille alors deux activités langagières : la compréhension orale et l’expression écrite.

De la même manière en classe de première, les élèves ont travaillé sur deux documents sonores différents pendant une vingtaine de minutes pour ensuite travailler en binôme sur les deux documents audio : on travaille alors deux activités langagières : la compréhension orale et l’expression orale.

C’est cela que je trouve vraiment très intéressant : les élèves peuvent effectuer des exercices de compréhension orale à leur rythme pour ensuite produire un discours oral ou écrit. Une fois que les élèves ont terminé, ils reposent leur baladeur et peuvent effectuer une autre activité pendant que les autres terminent.
Les points vraiment positifs de ce matériel sont la rapidité et la simplicité. Les élèves se sont habitués très facilement aux baladeurs, sans aucune difficulté. Le point négatif est que le prêt est beaucoup trop court pour profiter pleinement du matériel.


Mariana Rudelli, professeure d’espagnol au lycée Jacques Prévert de Boulogne Billancourt
Emprunt réalisé dans le cadre de Créatice