Utilisation d’une mallette de tablettes Universciences en SVT au lycée Lycée Alexandre Dumas Saint-Cloud (92)

Publié le

Réalisation de livres numériques, prise de photos légendées et titrées, utilisation de capteurs.

Angélique Becque, professeur de SVT au Lycée Alexandre-Dumas, à Saint-Cloud, nous présente les activités réalisées dans des classes de seconde, première ES et de terminale S et en TP de Sciences et Laboratoire (enseignement d’exploration en seconde).

Les tablettes (ici des IPADS) ont été utilisées selon diverses modalités :
1°) utilisation d’applications en TP de 2nde/TS :

  • prise de photos légendées et titrées avec l’application Skitch.
    Les sources des photographies sont diversifiées : issues du réel observé à l’œil nu, au microscope et à la loupe binoculaire, d’Internet, de logiciel.
  • prise de vidéos de manipulations avec l’appli Appareil Photo (outil vidéo) retravaillées dans iMovie
  • schéma à compléter, carte à interpréter avec Skitch
  • compte-rendu à compléter via Dropbox avec l’application gratuite « Open 2 plus »
  • utilisation de capteurs reliés à la tablette (brassard wi-fi) et avec l’appli IHEALTH : mesure de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle au repos et après 20 flexions en 2nde.

2°) réalisation de livres numériques en 2nde/TS
Les élèves de TS ont réalisé par binôme deux comptes-rendus de TP numériques avec l’application Book Creator :

  • « Les bases de la géothermie » dans lequel les élèves ont inséré des commentaires vocaux ; ce qui était une façon inédite pour eux de construire leur TP !
  • « La domestication des plantes : un exemple, le maïs »
  • Les élèves de seconde en enseignement d’exploration ont réalisé un livre numérique sur 6 séances intégrant une sortie au Palais de la découverte (atelier « Aux origines de l’Homme ») avec Book Creator. Le livre est une enquête paléontologique intitulé « Morts à Téviec » (ce projet s’inspire de l’exposition du Palais de la découverte décembre 2011 « Double mort à Téviec »).
    Télécharger le livre de Solenn et Thomas

Quelles sont les contraintes techniques que nous avons rencontrées à utiliser une tablette tactile ?

  • Pour permettre la récupération des données par le professeur et par les élèves , il a fallu créer un compte Dropbox public et commun à toutes les classes.
  • Impossibilité d’envoyer par mail les travaux des élèves sur leur propre boîte mail ou sur la boîte du professeur (pas de compte de messagerie pré-configurée dans la tablette), les élèves ne connaissant pas leurs identifiants personnels ils ne peuvent pas se loguer sur leur boîte en passant par le Net.
  • Les version free des applis sont handicapantes : par exemple avec Book Creator un seul livre par tablette peut être réalisé ; quand les tablettes passent à une autre classe, il faut l’effacer (donc risque de perdre des livres si les élèves n’ont pas correctement sauvegardé).
  • La borne WIFI n’a pas toujours fonctionné (Réseau reconnu mais mot de passe plus demandé : mauvaise manipulation ?) et parfois connexion lente (15 tablettes se loguant en même temps ...)
  • Les vidéos du site info-IST.fr n’ont pas être lues sur les tablettes (animation flash ? Faut-il installer un lecteur spécifique ?).
  • On aurait aimé utiliser les applications PAGES KEYNOTE NUMBERS (payant) , QR CODE READER (gratuit), INSPIRATION (gratuit) et Office2 Plus (gratuit) pour toutes les tablettes.
  • La création d’un compte public Dropbox peut entraîner la suppression de fichiers volontairement ou malencontreusement (il doit y avoir un moyen de configurer cela mais par manque de temps, pas investigué ….).
  • Quand les élèves réalisent un livre numérique : ils doivent chez eux le lire sur une tablette avec la bonne appli ou le lire sur leur ordinateur à condition d’installer soit Calibre (Mac) soit Sumatra (PC).
  • Sortie au Palais de la Découverte : les tablettes n’avaient pas de housse et donc nous avons dû transporter la mallette (pas facile car c’est très lourd), notre choix d’atelier n’était pas judicieux pour l’utilisation des tablettes car nous avons assisté à une conférence.

Quels sont les avantages et inconvénients à utiliser une tablette tactile ?

Pour le professeur :
Première séance difficile car les élèves jouent avec la tablette (prennent surtout des photos) et il faut redonner un cadre d’utilisation, des limites …
Puis l’outil est utilisé avec plaisir car les élèves sont très motivés et sont heureux d’arriver en cours avec la perspective d’utiliser les tablettes.
Première production : déception car les productions sont pauvres, pas abouties puis, au fur et à mesure des séances, les productions deviennent riches et vraiment intéressantes.

Globalement, l’expérience est très positive car on gagne du temps au final, les élèves sont plus motivés et c’est une autre façon d’enseigner. Le professeur n’est plus la source du savoir : il permet sa compréhension, l’organisation des notions, leur tri et cela permet de se concentrer davantage sur la démarche explicative, l’acquisition de compétences expérimentales...

D’autres professeurs de l’équipe ont voulu tester les tablettes : cela a donné lieu à des échanges et certains l’ont même utilisé dans leur cours. Ils ont découvert et mis en pratique très positivement l’outil pour la plupart.

Pour les élèves :
Ils sont très motivés ! Heureux qu’on leur fasse confiance pour manipuler un tel objet.
Ils trouvent le cours plus « ludique », « plus pratique », « plus facile » : on peut intégrer des images capturées par les élèves issues de sources très diversifiées, prendre des vidéos, compléter un schéma fourni par le professeur...
Il est plus motivant d’écrire un texte : pas de ratures, on peut se tromper plusieurs fois. Les élèves les plus faibles se lancent immédiatement dans la rédaction alors que certains élèves (parmi les plus forts) considèrent l’outil au début comme un gadget et ne savent pas trop comment s’y prendre mais finalement finissent par s’approprier l’outil …
Un mot d’élève qui résume notre expérience : « Notre expérience de travail en classe avec les tablettes numériques a été bénéfique, c’est rapide en prise de notes (mémo vocal, vidéo, photos) et c’est plus intéressant que d’écrire sur une feuille. C’est facile d’utilisation. On se concentre plus facilement et ça nous a aidé à travailler, se motiver ».

Merci à Creatice et au Palais de la Découverte de nous avoir permis de vivre cette expérience !