La mallette d’appareils photos en maternelle Ecole maternelle du Vieux-Versailles, Versailles, 78

Publié le

Séances de langage, un grand investissement de l’élève durant l’apprentissage.

Martine BESNIER Professeure des écoles (MS/GS) à l’école maternelle du Vieux Versailles, nous présente son utilisation de la mallette d’appareils photos
(Septembre et octobre 2013).

  • Premier jour : (DECOUVERTE)

Lors de cette première « prise en main » de l’appareil, j’ai divisé ma classe en 6 groupes de quatre à cinq élèves puisque j’en ai 27.

Comme sur chaque appareil, cinq enfants se succédaient, je commençais toujours par photographier le petit utilisateur afin de savoir qui avait pris les photos.

À chaque groupe, j’ai expliqué brièvement les bases :
• importance de la dragonne
• appuyer sur le bouton pour allumer l’appareil
• ne pas mettre ses doigts sur ou devant l’objectif
• tenir l’appareil le plus droit possible
• ne pas bouger si possible

La première fois, je les ai laissés sans consigne hormis de suivre les indications que je leur avais données.
J’ai ainsi récupéré de nombreuses photos inexploitables, ce qui a donné lieu à une séance de langage et de vocabulaire : photo floue, mal cadrée, inappropriée, avec des portraits de camarades faisant des grimaces par exemple !

Les fois suivantes, les groupes avaient des tâches bien précises et différentes selon le groupe.
L’objectif était commun à savoir : réaliser une présentation de la classe, de l’école, des couloirs, des autres classes et de la salle de motricité.
Plus ils commençaient à maîtriser la prise de photos plus je complexifiais mes exigences. Ainsi je leur demandais de chercher une photo mystère afin que celui qui la voit ne puisse pas tout de suite trouver d’où elle avait été prise.

Nous avons reçu un accueil chaleureux auprès de mes collègues et du personnel de l’école qui se sont prêtés volontiers à nos séances photos reportage.
Les retours des parents auront lieu après les vacances de Toussaint car, pour l’instant, tout est resté « en classe » (au retour des cahiers de vie et classeurs où seront diffusés les textes et photos).

Seules certaines photos ont été choisies pour mes montages mais sur les trois ordinateurs de la classe j’ai mis l’intégralité des photos, classées dans des dossiers : par groupe et par thème. Ainsi plusieurs séances de langage ont eu lieu pour la reconnaissance des lieux, des personnages, et quels indices avaient été pris en compte pour trouver la bonne réponse. Ainsi mes élèves ont conservé une trace de leur expérience de photographe dans la classe et dans leurs classeurs.

  • Deuxième jour :
    Consigne : Prendre en photo notre classe.

    Les élèves pris « en situation « au moment des « ateliers pour apprendre ». (1/2/3)
    Zoom sur un atelier, qui fera l’objet d’une séance de langage : quel est le but de cet atelier, cela m’apprend à quoi faire ? (4)…

    Affichage de la porte qui mène à la classe des Petites Sections, classe 5, ainsi que le tableau qui se trouve au coin « regroupement »
  • Troisième jour : ATELIERS PHOTOS
    Consigne  : Nous allons prendre des photos et ensuite demander à nos camarades à quel endroit dans l’école cela correspond ?

Choix multiple :

1- Couloir du 1er étage
2- Couloir du rez de chaussée
3- Dortoir du haut
4- Dortoir du bas
5- Classe de Ségolène (PS)
6- Classe de Chrystel et Anne Sophie (PS)
7- Classe de Pauline (GS)
8- Classe de Virginie (MS)
9- La cantine
10- La BCD

(Compétences à mettre en œuvre : espace /temps - Langage)

  • Quatrième jour : ATELIERS PHOTOS
    Les séances de langage qui s’ensuivront devront s’articuler autour des axes suivants :

• repère spatial : où est ce d’après vous ?
• reconnaissance des personnes de l’école, bien les situer, bien les nommer ?
• mémoriser, identifier : que vois-tu sur la photo ?

  • Cinquième jour : Consigne  : recherchons les photos mystères en salle de motricité
  • Bilan :

NOS PETITS PHOTOGRAPHES EN HERBE…

Mes petits élèves, moyens comme grands, ont manifesté un vif intérêt pour cette expérience que j’ai voulu réaliser avec eux !
Parmi les innombrables photos que je recueillais chaque soir, après les séances, j’ai souhaité conserver celles-là en choisissant comme critère : l’investissement de l’élève durant l’apprentissage.

Comme on peut le voir sur les photos :
• le sérieux,
• la concentration,
• l’attention soutenue,
• l’investissement mental et physique
• et la joie d’effectuer une tâche en s’appliquant à bien la faire… Y sont remarquables.

Martine BESNIER, Professeure des écoles (MS/GS)
Ecole maternelle du Vieux Versailles

Matériel prêté dans le cadre de Créatice