Un cube Tice en maternelle pour une exposition d’artistes en herbe École Bernard-Deniau, Feucherolles, 78

Publié le

Présentation de l’exposition de fin d’année.

Nathalie Choustermann, enseignante de maternelle à l’école Bernard Deniau de Feucherolles (78) nous présente l’utilisation du vidéoprojecteur ( cube Tice Epson ) dans la préparation de l’exposition de fin d’année destinée à montrer aux parents les productions en arts visuels des élèves faites en s’inspirant d’œuvres littéraires (notamment des contes) et artistiques (peintres célèbres).
Ce projet, dont le thème principal était le Printemps, a réuni les classes de petite, moyenne et grande sections.

Les axes du projet :

  • Arts visuels
    • Projection de peintures célèbres de paysages : Klimt, Matisse, Miro, Van Gogh, Klee, le douanier Rousseau, Monet, Hockney. Commentaires, observation d’un détail, cadrage, comparaisons, jeu de « qui a peint ? », tri (peintures reproduites en petit format et plastifiées pour être facilement manipulables)
    • Travaux d’arts plastiques en diversifiant les techniques : productions en format A3 et en volume, en jouant sur toutes les possibilités de la salle (suspensions, productions sur le sol, sur les murs, arbres en trois D, fausses fleurs piquées, travaux en transparence sur les fenêtres…)
  • Langage :
    Préparation d’un quizz parents/enfants : à partir des albums lus en classe durant toute l’année, les élèves choisissent leurs histoires préférées, les relient à des indices trouvés par eux (ex : bout de tissu rouge pour le petit chaperon rouge) et ces indices sont disposés dans la salle, à charge pour les parents et les enfants munis d’un questionnaire de les retrouver et de les relier à la bonne histoire.
  • Le vivant :
    Plantations dans notre mini jardin pour l’exposition

Utilisation du cube Tice :

  • Il a été tout d’abord utilisé pour amorcer le projet et faire découvrir les œuvres aux élèves.
  • A chaque nouvelle production, pour présenter l’œuvre et l’artiste et faire des commentaires. Grâce au vidéoprojecteur, nous avons pu varier énormément les productions et les artistes tout en conservant un support visuel de qualité.
  • Pendant l’exposition, pour faire défiler les œuvres travaillées ainsi que la rétrospective de l’année écoulée (photos dans un diaporama PowerPoint passé en boucle).

Attention, au début, les élèves veulent jouer avec les ombres sur l’écran. Il est intéressant de commencer par des séances ombres et lumière où les élèves jouent avec l’ombre portée :

    • D’où vient l’ombre ?
    • Où se placer pour qu’elle devienne de plus en plus grande ?
    • Comment former des personnages ou animaux avec ses mains ? etc.).
      Une fois familiarisés avec le matériel, ils se concentrent sur les œuvres et peuvent les décrire, les comparer, dire à quoi elles leur font penser etc.

Réalisation finale

  • Une salle transformée :



  • Des affiches « point d’interrogation » :
    en soulevant l’affiche, on découvrait le nom de l’artiste et l’œuvre qui avait servi de support à l’activité.
  • Un diaporama des peintures vues et une rétrospective de l’année écoulée.
    Les parents ont apprécié de voir le travail fourni par les enfants tout au long de l’année dans tous les domaines via le vidéoprojecteur qui passait en boucle les photos prises en motricité, séances de sciences, jardinage, anniversaires, jeux mathématiques etc. Ils ont aussi vu les reproductions des peintures dont s’étaient inspirés les enfants.
  • Un jeu (retrouver les indices de contes dans les œuvres) et à midi, une petite animation pour donner le résultat du jeu. Un petit cadeau offert à tout le monde pour sa participation.

Nathalie Choustermann, professeure d’école à l’école maternelle Bernard Deniau, Feucherolles (78)
Emprunt réalisé dans le cadre de Créatice