Réalisation de courts-métrages au lycée Lycée Le-Corbusier, Poissy

Publié le

Martin Gibon, professeur documentaliste au lycée Le-Corbusier à Poissy, a emprunté l’unité de reportage vidéo, et l’a “rentabilisé” au cours de plusieurs projets. Voici son témoignage.
Cette caméra nous permet d’enregistrer des vidéos de qualité professionnelle, chose que nous ne pourrions pas faire avec du matériel acheté sur les fonds du lycée. La mutualisation entre les établissements d’appareils de qualité comme celui-ci, sous la coordination des MDE et des CRDP, me semble être une solution à la fois efficace et économe.
Voici la synthèse des projets réalisés avec ce matériel :

  • Littérature et société (Enseignement d’Exploration Seconde) : six séances d’une heure trente, trois d’écriture, trois de réalisation et montage.
    Réalisation d’un court-métrage sur le tri sélectif (thème d’action du lycée pour cette année), pour 10 élèves. Ils ont appris à écrire un scénario, un story-board, à filmer et à monter. Les compétences abordées sont celles de la coordination du travail en équipe sur des durées très limitées et découpées (trois fois une heure trente) ; l’initiation à l’expression écrite et orale pour un format vidéo court (type spot publicitaire) ; l’appropriation et l’analyse de l’image (cadrage, plans, mouvements de caméra) ; l’initiation au montage.
  • Cinéma (E.E. Seconde) : six séances d’une heure trente, trois d’écriture, trois de réalisation et montage.
    Réalisation de séquences portant sur le thème de la tension. Les deux courts-métrages filmés ont utilisé une simple porte comme support de la tension : quel mystère se cache derrière la porte ? Qu’est ce que le hors-champs suggère ? Le passage du hors champs au champs (et inversement), de l’inconnu au visible (ou à l’entre aperçu) lors de l’ouverture de la porte etc...
    Pour cet exercice plus esthétique, les équipes étaient composées d’un réalisateur, trois techniciens et deux ou trois acteurs. Les compétences développées sont sensiblement les mêmes que pour le groupe de littérature et société. L’accent a été mis sur le travail des plans.
  • Anglais : une séance de deux heures au théâtre du lycée complétant un travail préparé en classe.
    Réalisation de fausses conférences de presse où les élèves jouaient à tour de rôle les journalistes ou les équipes des différents films. L’enregistrement a servi pour la correction et l’auto-correction. Il avait aussi pour but de cadrer l’exercice dans le temps. Ces conférences s’inscrivent dans un projet plus long où les élèves réalisent des bandes annonces de leurs films. Projet avorté cette année faute de temps.
    L’utilisation de la caméra concrétise un apprentissage du vocabulaire et des expressions liées au cinéma en anglais. Les connaissances et compétences travaillées sont donc avant tout linguistiques.

Martin Gibon, professeur documentaliste
Lycée Le-Corbusier, Poissy
Matériel emprunté dans le cadre de CréaTice