Utilisation d’une barre interactive en Petite Section de Maternelle Ecole maternelle de l’Abreuvoir, Noisy le Roi, 78

Publié le

Ajouter l’interactivité à sa classe, rendre les élèves plus acteurs que spectateurs.

Yannick Bertrand, enseignant de Petite Section de Maternelle à l’école de l’Abreuvoir, Noisy le Roi, nous présente son utilisation de la Barre Mimio

Mise en place

La classe est déjà équipée d’un ordinateur et d’un vidéo projecteur.
Afin d’ajouter l’interactivité à notre tableau blanc, j’ai donc utilisé la barre Mimio.
Elle est très simple à installer (rien à configurer) : juste quelques branchements à faire, installer le logiciel fourni sur CD, dont j’ai préféré télécharger la dernière version disponible sur le site du constructeur et il ne reste plus qu’à calibrer le stylet.

Quelques exemples d’utilisation

Lors de la première utilisation, nous avons découvert le matériel avec les élèves et présenter la façon d’utiliser le stylet.
Il n’y pas d’apprentissage particulier à faire concernant l’utilisation du matériel, les enfants ayant presque tous une tablette tactile à la maison, ils sont donc habitués à agir sur un écran.

  • Le tableau des présents
    Les élèves utilisent la barre Mimio dès le début de la matinée lorsqu’ils doivent indiquer qu’ils sont présents.
    Chaque enfant, en arrivant, doit faire glisser sa photo dans la colonne des « présents ». Au moment du regroupement, nous pouvons donc faire le tri entre les enfants présents et ceux absents. Ceci permet d’utiliser un tableau à deux colonnes.
  • Séance de langage après une sortie au Musée Promenade

Suite à une sortie au Musée Promenade, nous sommes revenus sur le vocabulaire rencontré grâce à la projection d’images. Afin d’orienter le regard des élèves, j’ai utilisé la fonction « projecteur » qui permet d’assombrir l’ensemble de l’image sauf la partie qui nous intéresse.
Lors de cette séance, nous avons observé des statues dont certaines étaient cassées. Avec le stylet, nous avons reconstitué la lame d’une épée qui était brisée afin d’aider les enfants à imaginer comment cette statue pouvait être avant sa détérioration.

  • Un projet sur la statuaire

Afin d’étudier les parties du corps et en relation avec notre projet sur la statuaire, j’ai réalisé une séance à partir de la photo d’une statue.
J’ai ensuite éclaté les différentes parties de la statue afin que les enfants puissent venir au tableau et la reconstituer. Ce travail, comme pour les exemples précédents, demande d’utiliser l’outil « bloc note » pour préparer la base du travail.

  • Utilisation de la barre interactive et du logiciel Lecthème

Nous utilisons le logiciel Lecthème pour travailler le vocabulaire et le langage. Grâce à la barre mimio, les enfants sont en petit groupe et peuvent réalisent un exercice ensemble. Ils coopèrent et apprennent en même temps. Sans la barre interactive, il serait très difficile d’avoir cette organisation-là.
D’autre part, ce logiciel est aussi utilisé seul, devant un ordinateur avec un casque audio.
La barre permet donc de varier la façon d’apprendre, avec le même logiciel.

Conclusion

La barre interactive est un moyen économique d’ajouter l’interactivité à sa classe, si l’on est déjà équipé d’un vidéoprojecteur.
Elle permet en grand groupe de rendre les élèves plus acteurs que spectateurs mais aussi de varier les entrées dans l’activité.
Je ne vois aucun coté négatif. Le seul point gênant est lié au vidéoprojecteur qui n’a pas une focale courte, les enfants sont donc gênés par l’ombre qu’ils projettent.
Je remercie Créatice pour ce prêt qui se soldera peut être par l’investissement dans une telle barre l’année prochaine.

Yannick Bertrand, Professeur d’école, Ecole Maternelle de l’Abreuvoir à Noisy le Roi, 78
Emprunt réalisé dans le cadre de Créatice