Des iPads en EPS en lycée professionnel Lycée Henri Matisse, Trappes, 78

Publié le

L’image numérique et de la production vidéo pour l’analyse gestuelle, la consultation de modèles et de consignes.

Thomas Cellie et Yoann de Goyon, professeurs d’EPS au lycée des métiers Henri Matisse de Trappes, ont emprunté une mallette de 6 Ipads2 et une mallette de baladodiffusion, afin de comparer les usages possibles dans leur discipline.
Ils ont finalement très peu utilisé les baladeurs, au profit des tablettes.
Voici leur bilan :

Les avantages des tablettes

{{}}

  • Appropriation par les élèves

    Les lycéens sont très à l’aise pour photographier, consulter des documents, lire des vidéos car ils ont l’habitude des smartphones, l’utilisation est dont très facile et très intuitive.
    Ils prennent soin des tablettes, conscients de la valeur matérielle.
  • Utilisation faite par les élèves

    Les tablettes apportent une aide à l’analyse gestuelle, à l’amélioration d’une forme corporelle (pyramide en acrosport), d’une chorégraphie.
    C’est un support pour recueillir des données pour un élève inapte.
  • Impact sur les apprentissages des élèves
    le retour (feedback) immédiat sur sa production permet de se corriger tout de suite.
    Le fait de se voir en photo incite à s’appliquer (amélioration qualitative)
    L’intérêt pour les activités enseignées est accru
  • Impact sur l’intervention de l’enseignant
    L’enseignant peut aider les élèves à analyser en direct (image à l’appui) une prestation physique : son discours est plus concret et il gagne du temps.
    L’enseignant vérifie sur les ipads en 3 minutes en fin de séquence le respect des consignes : par exemple, lorsque la consigne est de réaliser 4 pyramides en acrosport pour chaque groupe, l’enseignant vérifie que chaque groupe a photographié ses 4 pyramides. L’Ipad devient une aide à l’évaluation et au suivi du travail des élèves.
    Enregistrement d’un modèle à consulter pour les élèves pour décharger le professeur qui peut ainsi s’occuper plus longtemps d’autres groupes plus en difficulté.
    Moins de recours aux dossiers papiers (fiches d’acrosport) peu pratiques en gymnase.
  • Activités physiques propices à l’utilisation des Ipads

Activités artistiques et acrobatiques : Acrosport, danse : analyse gestuelle
Activité d’entretien de soi : musculation, step:analyse gestuelle
Activités athlétiques : recueil de données chiffrées
Sports collectifs, sports de raquette : utilisation d’applications permettant le recueil de données statistiques

  • Utilisation de la mallette

La mallette prêtée comprenait 6 tablettes, ce qui est suffisant pour des classes de 25 élèves (effectifs ZEP) , sachant que les groupes sont souvent de 4 à 5 élèves. Les 6 tablettes permettent de fonctionner dans de bonnes conditions.

Difficultés et inconvénients rencontrés

  • Attention aux dérives : ne pas laisser les élèves passer trop de temps à regarder les photos, à s ’amuser à se photographier !
  • Veiller à ce que le temps passé à utiliser l’Ipad ne prenne pas le pas sur le temps de pratique physique.
  • Ne pas oublier de prévoir un temps d’analyse des images et videos : en fin de séance ou après la séance.
  • Certaines applications n’étaient pas présentes sur les Ipads. Les télécharger ces applications sur le site PDAGOGIE.com (certaines sont payantes)
  • La mallette encombrante (malgré les roulettes) est peu adaptée aux multiples déplacements piéton du professeur d’eps (accès aux gymnases).

Bilan de l’expérimentation

Les Ipads sont très utiles en eps, faciles d’utilisation et attractifs pour les élèves, ils contribuent à améliorer l’investissement et la qualité du travail fourni.
Les Ipods nano sont beaucoup moins adaptés à une utilisation orientée vers l’analyse vidéo ou le recueil de données.


Thomas Cellie et Yoann de Goyon, Professeurs d’EPS au Lycée des Métiers Henri Matisse, Trappes, 78
Emprunt réalisé dans le cadre de Créatice