Ateliers Canopé : 91 | 92 | 95

Accueil > Librairie Médiathèque > Médiathèque > Des nouveautés pour les livres en séries

Des nouveautés pour les livres en séries

Cinq nouvelles séries pour la rentrée 2014

Voici sept nouvelles mallettes de 31 exemplaires à emprunter pour une exploitation en classe.



Dans la catégorie « Contes »
Jumanji
de Chris Van Allsburg (niveau CE2)
Des enfants jouent à un jeu de l’oie de la jungle mais lorsqu’ils arrivent à la case lion, un véritable lion surgit et les attaque. Dès lors, la seule issue est d’aller jusqu’au bout. Un univers fantastique où se mêlent fiction et réalité.



Dans la catégorie « Fictions historiques » 
Un Bibliobus sur le XIX‪e‬ siècle

Le XIX‪e
siècle
 : Le Tour du monde en 80 jours ; Les Aventures de Huckleberry Finn ; Émile Zola, écrivain-reporter ; Une bombe à l’exposition universelle, de Dag’Naud Alain (Niveaux CM1 - CM2)
Quatre récits se déroulant au XIX‪e‬ siècle, destinés à accompagner les élèves dans leur apprentissage de la lecture, de l’écriture et de la compréhension verbale. L’ouvrage réunit une adaptation des romans "Le tour du monde en 80 jours" de Jules Verne et "Les aventures de Huckleberry Finn" de Mark Twain, ainsi que deux créations originales écrites par Alain Dag’Naud : "Émile Zola, écrivain-reporter" et "Une bombe à l’Exposition universelle".


Dans la catégorie « Romans-nouvelles »
Le crime de Cornin Bouchon de Marie et Joseph (Niveau CE1)
Foufouille et son frangin sont privés de télé : ils ont lancé des œufs pourris sur la ferme de Cornin Bouchon qu’ils soupçonnent d’être un assassin. Mais personne ne veut les croire ! Récit aidant à l’apprentissage de la lecture pour les élèves de CE1.
Un tueur à ma porte, d’Irina Drozd (Niveau cycle 3)
Daniel s’est brûlé lors d’un séjour aux sports d’hiver. Peu après son retour, il est réveillé en pleine nuit par un cri et des râles venant de la rue. Y aurait-il un blessé ? Daniel se précipite à la fenêtre, mais il ne voit rien. L’assassin, lui, l’a très bien vu... Et il n’a pas l’intention de laisser un témoin aussi gênant lui échapper !
Matilda, de Roald Dahl (Niveaux CM2 - 6‪e‬)
Avant même d’avoir 5 ans, Matilda dévorait Kipling, Steinbeck, Hemingway : son existence n’en est pas pour autant plus facile. Sa mère est indifférente, abrutie par la télévision, et son père malhonnête. Madame Legourdin, la redoutable directrice de l’école, ne lui facilite pas les choses. Edition collector dotée d’une jaquette illustrée.



Dans la catégorie « Théâtre »
Belle des eaux, de Bruno Castan (Niveaux CM2 - collège)
Comme dans le célèbre conte, la Belle, fille d’un armateur ruiné, est prise au piège dans le monde merveilleux de la Bête, fait d’opulences et de richesses. Une fois encore, la Belle trouvera finalement l’amour à travers la laideur d’un prince envoûté par une fée. Belle des eaux est tout à la fois une histoire d’amour, une comédie psychologique, un conte de fées fantastique, un mélodrame familial, une fiction débridée, une fable morale, un récit initiatique de l’autonomie à conquérir avec et dans le respect de l’Autre.
Texte sélectionné en 2003, 2007 et 2013 dans la liste de références de l’Éducation nationale "La littérature à l’école" au cycle 3. Sélectionné dans la liste de "Lectures pour les collégiens" en 2013.



Dans la catégorie Bandes dessinées
Nathalie, de Sergio Salma (Niveaux cycle 3 - 6‪e‬)
Pas une journée ne passe sans que Nathalie ne s’imagine ailleurs. Elle explore les confins de la Laponie, s’enfonce au coeur de l’Amazonie, traverse le bush australien, plonge dans la fosse des Mariannes ou part à la conquête de l’Aconcagua… Ses héros s’appellent Magellan, Marco Polo, Christophe Colomb ou Paul-Émile Victor… Son livre préféré est un atlas et son objet fétiche, un sac à dos… Bref, Nathalie n’a qu’une idée en tête : voyager ! Partir ! Loin, très loin de ses parents « sans imagination » et de son petit frère, là où, enfin seule et indépendante, l’exploratrice qui sommeille en elle pourra goûter aux joies et aux frissons de l’aventure. Courageuse, tenace, intrépide… Oui, bien sûr, Nathalie est tout cela. Mais elle doit l’être plus encore pour affronter – avec humour – le retour à la réalité !


Article publié le lundi 20 octobre 2014, par Edith Rousselin, Lydia Chenal