Ateliers Canopé : 91 | 92 | 95

Accueil > École numérique > Ressources pédagogiques > Le climat change, et nous ?

Eco-Ecole

Le climat change, et nous ?

Comprendre les enjeux du climat et agir au quotidien

Découvrez la brochure "Le climat change, et nous ?".

Réalisé avec le soutien des partenaires d’Eco-Ecole, cette brochure explique en quelques pages la façon dont nous modifions le climat et propose des solutions pour agir.
Elle s’adresse à tout citoyen, jeune ou adulte, qui s’interroge sur le climat et se demande ce qu’il peut faire à son échelle à l’école, à la maison, dans son travail ou dans sa ville.

Son contenu a fait l’objet d’une relecture par le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie ainsi que l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME).


6 thèmes, 1 méthodologie

Six thèmes de travail prioritaires

Les établissements participant à Eco-Ecole ont la possibilité de travailler chaque année sur l’un des 6 thèmes prioritaires du programme, autour desquels le projet se développe : l’alimentation, la biodiversité, les déchets, l’eau, l’énergie, les solidarités.

Ces thèmes sont les supports concrets du plan d’action afin d’initier une réflexion plus globale et amener les acteurs et les partenaires du projet à s’interroger concrètement sur leurs habitudes quotidiennes et à trouver des solutions pragmatiques.

De nouvelles thématiques sont régulièrement intégrées dans le programme afin d’élargir le choix des porteurs de projets.

Après avoir traité l’ensemble de ces thèmes prioritaires, les Eco-Ecoles, Eco-Collèges et Eco-Lycées peuvent approfondir le thème de leur choix (en rapport avec le développement durable). Ils élargissent leurs réflexions à des problématiques plus larges (communales, régionales voire internationales) et prennent de nouvelles initiatives. Ils peuvent également revenir à un thème précédemment étudié, si cela apparaît pertinent pour l’établissement.

Découvrir la brochure :

Voir en ligne : Eco-Ecole


Article publié le vendredi 13 novembre 2015, par Chantal Thos