Accueil > Animations > Nos événements > "La médiation par les pairs pour améliorer le climat scolaire" Conférence (...)

"La médiation par les pairs pour améliorer le climat scolaire" Conférence d’Ida Naprous

Depuis une dizaine d’années, la médiation s’est diffusée en France, gagnant le monde de l’entreprise et tous les champs de la société, dont l’éducation. La médiation repose sur une volonté de résolution amiable des litiges. Parallèlement à son travail d’enseignante, Ida Naprous a expérimenté dès 2004 la médiation par les pairs en inter degré. Elle est appelée fin 2012 à la délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire. Elle a témoigné de son expérience durant cette conférence. Retrouvez les principaux points abordés dans l’article ci-dessous.


En quoi la médiation par les pairs répond-elle aux violences en milieu scolaire ?

La médiation est un processus coopératif qui prévient et facilite la résolution de conflits par l’intermédiaire d’un tiers appelé médiateur. La médiation par les pairs signifie que les jeunes qui pratiquent la médiation sont formés et ont le statut d’élèves et à peu près le même âge.

Les violences dans les établissements scolaires sont très médiatisées, en particulier le harcèlement.
Pourtant, la plupart ne sont pas constituées d’actes de délinquance graves, mais plutôt de « micro-violences » selon l’expression d’Eric Debarbieux.
La médiation par les pairs en milieu scolaire repose sur l’intervention d’élèves médiateurs après des disputes, des bagarres, des rumeurs qui peuvent avoir de graves conséquences, notamment sur les réseaux sociaux.

Il s’agit de passer :

  • d’une logique de violences à une logique d’écoute empathique et de négociation pacifique ;
  • d’un rapport de force à un rapport de sens en responsabilisant les élèves, encadrés par les adultes ;
  • d’apprendre aux jeunes à se connaître, à gérer positivement leurs émotions et leurs conflits.

La médiation participe ainsi à la construction d’une école bienveillante, soucieuse d’améliorer le climat scolaire, grâce à l’apprentissage de compétences langagières, civiques et sociales. Elle permet de s’approprier les valeurs du Vivre ensemble, de la liberté, de la justice, de la confiance en soi, en l’autre et en l’adulte.

Quelles sont les étapes d’une médiation par les pairs ?

La 1ère étape consiste à présentation les acteurs de la médiation, ses règles. Viennent ensuite l’exposé de la situation conflictuelle par chaque protagoniste et la reformulation sans jugement par les médiateurs.

L’exploration et la clarification du conflit par la verbalisation des émotions, besoins et valeurs sont au cœur de la 3ème phase de la médiation.
L’excuse arrive alors comme un levier de la reconnaissance de l’autre.
La 4ème phase est la recherche d’options pour résoudre le conflit.
Dernière et 5ème étape, les deux parties sont amenées à choisir une solution qui convient à chacune.

Comment les personnels de l’éducation peuvent-ils s’approprier la médiation par les pairs ?

La formation aux compétences transversales, en particulier la résolution non violente des conflits, est au cœur du métier d’enseignant : elle figure dans la Loi de juillet 2013 et dans le référentiel de compétences des ESPE donc dans la formation initiale.
Elle figure également dans les Plans académiques en formation continue. Ainsi, il serait possible de contribuer au bien-être des élèves, plus disponibles aux apprentissages, et donc la réussite éducative.

Quelles sont les missions de cette délégation ?

Dirigée par le professeur Eric Debarbieux, la délégation est composée de dix membres permanents et d’un comité scientifique.
Rattachée à la Direction générale de l’enseignement scolaire, ses bureaux seront installés dans les locaux du carré Suffren, à proximité de la médiatrice de l’éducation nationale, Monique Sassier.

La délégation se fixe dans le cadre de ses missions des axes prioritaires :

  • améliorer le climat scolaire ;
  • travailler sur le bien-être des personnels et le suivi des personnels victimes ;
  • relancer la campagne harcèlement en y intégrant les thématiques du genre, du sexisme, de l’homophobie , et du racisme ;
  • prévenir en situation d’urgence, de crise.

Ces axes s’articulent avec d’autres actions : enquêtes de victimation et climat scolaire, analyse des signalements d’incidents, création d’un site web collaboratif climat scolaire et lutte contre le harcèlement avec des outils interactifs, des actions de la formation (initiale et continue), la coordination avec les EMS (Equipes Mobiles de Sécurité) et les APS (Assistants de Prévention et de Sécurité), le renforcement des partenariats avec les associations et les collectivités territoriales, mais aussi la promotion de la médiation scolaire dont la médiation par les pairs.

Vous trouverez, ci-après, une bibliographie sélective

PDF - 14.8 ko

Article publié le mardi 28 janvier 2014