Accueil > Animations > Nos événements > Un stage pour apprendre à lire la poésie !

Un stage pour apprendre à lire la poésie !

Le CDDP de l’Essonne a organisé pendant les vacances de la Toussaint, un stage, animé par Sylvie Echallier, comédienne du Théâtre des Korrigans, metteur en scène, intervenante à la maison de la poésie de Saint-Quentin-en-Yvelines.


L’objectif de ce stage était de :
- découvrir et expérimenter des techniques d’oralisation spécifiques à la poésie (voix, chœur, rythme…)
- se créer une « bibliothèque  » de sensations et d’émotions qui serviront de ressources lors de projets avec les élèves
- repartir avec des outils pour mieux accompagner, guider les élèves.

Une petite vingtaine d’enseignants du premier et second degré avait relevé le défi.

Sylvie Echallier était arrivée avec de nombreux livres de poésie contemporaine, dans lesquels, elle puise les textes de ses nombreux exercices.

Un rapide tour de présentation a fait ressortir une forte envie de dynamiser cet enseignement de la poésie, de découvrir de nouvelles pratiques. Certains, moins à l’aise avec le texte poétique, étaient là par curiosité et peut-être apprendre à l’apprivoiser (et se laisser apprivoiser…) !




Première réponse de Sylvie E. :

Surtout ne pas faire de l’instant « poésie » un instrument dédié à l’apprentissage par cœur mais au contraire se laisser surprendre par la poésie. Il faut laisser les portes s’ouvrir et découvrir des chemins insoupçonnés. Si le projet établi avec les élèves (par exemple une restitution publique) nécessite à un moment un apprentissage par cœur, les élèves s’en apercevront et le proposeront d’eux-mêmes, ils se saisiront de cet outil (le « par cœur ») dans un but supérieur : mieux faire entendre leur voix dans la poésie.

Vous l’aurez compris Sylvie était là pour bousculer les habitudes.

Le premier exercice fut un échauffement du corps, permettant de vider la tête des normes poétiques. Puis un échauffement émotionnel. Car il ne s’agit pas de « mettre le ton » ! Il faut « dire les mots – malgré les mots – au-delà des mots – au travers des mots – avec les mots  ». Car il n’y a pas que les mots, il y a tout le reste. Il y a le texte + nous. Qu’est-ce que l’on met de soi dans le « dire » de la poésie ?


La mise en bouche d’un poème, c’est un travail de tous les sens et les participants l’ont bien testé.


Voilà, tout était prêt pour mettre les participants en action. Les exercices ont alors commencé des plus simples aux plus complexes, avec toujours le souci, pour Sylvie, que chacun puise dans ces jeux poétiques de la matière pour une exploitation pédagogique avec les élèves. Les mots à utiliser avec les élèves, les trajets à éviter ou à préférer, les pistes possibles, les jeux scéniques…

Chez les participants, c’était l’enthousiasme. Tous avaient accepté de se laisser bousculer afin de sortir de leurs habitudes pour s’amuser, échanger, expérimenter, apprendre. Et chacun a enrichi sa mise en voix.

Courriel de Sylvie Echallier (Cliquer droit pour copier l’adresse)
Les textes sont à télécharger au format pdf

PDF - 3.5 Mo

Article publié le jeudi 7 novembre 2013, par Isabelle Simonin