Accueil > Ressources pour enseigner > Arts & culture > Visite et présentation de l’exposition temporaire "Dinosaures, la vie en (...)

Visite et présentation de l’exposition temporaire "Dinosaures, la vie en grand"


Mercredi 20 février 2013 - Muséum National d’Histoire Naturelle - dans l’amphi Rouelle, pavillon de la Baleine - 57, rue Cuvier 75005 Paris.

Accueil à partir de 14 h 50

15 h : conférence de Ronan Allain, commissaire scientifique de l’exposition (avec remise du dossier pédagogique)

16 h 15 : visite de l’exposition


Résumé de l’exposition :
L’exposition est nourrie des recherches les plus récentes en paléontologie, physiologie et biomécanique. Les sauropodes n’y sont pas abordés comme de lointains fossiles mais comme des créatures vivantes à la biologie complexe, dont le gigantisme est source de questionnement :
- Comment ces carnivores trouvaient-ils suffisament d’aliments pour obtenir les 100 000 calories qui leur étaient nécessaires chaque jour ?
- Comment se faisait la circulation de leurs quelque 600 litres de sang ?
- Quelle pouvait-être la taille de leur coeur ?
- A quelle vitesse grandissaient-ils ?
- Quel mécanisme permettait à leurs poumons de véhiculer près de 75 litres d’air à chaque inspiration ?
- Comment leurs muscles pouvaient-ils porter et faire bouger un tel poids ?
- Quel était leur mécanisme de digestion alors qu’ils mangeaient des plantes particulièrement coriaces sans les mâcher ?
- Comment fonctionnait leur système dentaire ?

Pour répondre à ces questions, paléontologues, botanistes, nutritionistes et biomécaniciens se sont penchés sur les fossiles de ces dinosaures géants qui ont pour nom : Argentinosaurus, Camarasaurus, Ampelosaurus, Apatosaurus, supersaurus, Mamenchisaurus.
S’appuyant sur les résultats scientifiques les plus récents, l’exposition propose aux visiteurs de comparer les modes de vie des sauropodes avec ceux d’animaux actuels dont l’être humain. Dans sa version parisienne, l’exposition s’enrichit de la présentation du chantier de fouilles d’Angeac (Charente), où ont été découverts en 2010 des fossiles du plus grand sauropode connu au monde.


Article publié le mercredi 23 janvier 2013