Accueil > Vers l’école numérique ! > Un outil, des usages > Une batterie numérique au collège Les Pyramides d’Evry

Une batterie numérique au collège Les Pyramides d’Evry


M. Ahmia et M. Milour {JPEG} Au collège des Pyramides d’Evry, deux professeurs se sont associés pour réaliser un projet original et ambitieux.

Se retrouvant autour d’une passion commune pour les musiques électroniques, M. Millour et M. Ahmia (photo) ont su trouver des points de convergence entre leurs disciplines, la musique et la technologie pour entreprendre la fabrication d’une batterie numérique.

Ce partenariat implique cette année, les trois classes de 3ème qu’ils ont en commun. A travers la réalisation d’un instrument original dont l’utilisation prendra tout son sens en classe de musique, l’objectif est d’amener les élèves à fonctionner dans une véritable démarche de projet.

Sommaire interactif :


  • La démarche de résolution d’un problème technique :

Mr Ahmia précise les conditions de réalisation de ce projet et ses objectifs.
Dans la réalisation technologique de l’instrument, quels sont les apports pour les élèves ?

JPEGTout d’abord, la démarche de résolution de problèmes techniques est un élément du programme de 3e en Technologie. La classe a été répartie pour développer des activités complémentaires. D’autre part, la batterie numérique sera utilisée en classe d’éducation musicale. Enfin, ce projet interdisciplinaire vise à développer l’autonomie des élèves.retour au sommaire

  • L’organisation du travail en classe :

Les élèves se répartissent librement selon trois métiers correspondants aux qualifications requises pour la mise en œuvre du projet :
Les concepteurs 3D réalisent une maquette numérique en 3D des éléments composants la batterie numérique.

Écouter

Les ingénieurs recherchent des solutions techniques afin de mettre en place l’usinage des éléments.

Écouter

Les chargés d’étude évaluent les coûts du choix des matériaux, recherchent des solutions et communiquent sur le projet sur un site Web créé par leurs soins.

Écouter
JPEG - 63 ko

L’idée de complémentarité des équipes dans le déroulement des étapes de la réalisation est donc très forte. Les différents groupes de travail sont interdépendants et s’organisent comme dans le monde de l’industrie. retour au sommaire

  • Les outils utilisés :

Pour ce projet vous engagez vos élèves dans l’utilisation de différents types d’outils, lesquels ?

D’une part, la phase de conception nécessite l’utilisation :
- de logiciels pour la conception graphique des pièces (pad, rack, carte open hardware).
- de programmes pour piloter la carte d’interface entre les pads et l’ordinateur (protocole MIDI).

D’autre part, la phase de réalisation nécessite l’utilisation d’outils numériques pour l’usinage.

JPEG JPEG JPEG usinage du pad {JPEG}

La partie mécanique s’effectue à l’aide de machines-outils (perceuse à colonne, machine à commandes numériques pour usiner des pièces à partir des schémas de conception). retour au sommaire

  • L’investissement des élèves :

    Quels sont les domaines où vos élèves ont le plus progressé. Quels sont les avantages dans l’acquisition de compétences ?

L’investissement progressif des élèves dans les différentes phases du projet est un succès pédagogique indéniable puisqu’ils se sont appropriés le projet proposé par le professeur de Technologie. Ce dernier le résume très bien par cette phrase : Au départ les élèves parlaient de « votre projet » puis « le projet » et enfin « notre projet. »retour au sommaire

  • Le lien musique et technologie :

    JPEGEn complémentarité du travail mené en Technologie, les élèves se sont investis avec le professeur d’Education Musicale (Pierre Millour) dans la pratique d’un instrument numérique.

De plus, les contraintes de coûts liées à la réalisation de la batterie numérique ont permis à l’établissement de se doter à moindre frais d’un matériel nouveau et novateur utilisé par tous les élèves dans le cours d’éducation musicale.

Les élèves se sentent responsables de la fabrication de l’instrument qu’ils connaissent désormais dans son aspect matériel de manière unique puisqu’ils l’ont créé.

JPEG JPEG

Une véritable entente s’est fait jour, dans le sens où ils se sont écoutés pour agir ensemble et parce qu’ils se sont entendus sur leur choix et les prises de décision tout au long du projet. retour au sommaire

  • En conclusion :

    Quels ont été les apports les plus importants pour vos élèves ?
    La fabrication d’un instrument et son utilisation intégrée au cœur des pratiques musicales de l’établissement ont été décisives.

JPEG - 74.3 ko

Mettre au centre de leur projet scolaire une activité dans laquelle ils sont totalement intégrés et investis.
Être en mesure de faire un va et vient entre les qualités instrumentales et les contraintes de fabrication, résume M. Ahmia.
Une fois encore, l’usage des Tice, quand il s’articule pleinement avec des objectifs pédagogiques précis et ambitieux, permet aux élèves de se retrouver en situation d’acteur du projet. Son appropriation les amène à travailler en autonomie, à comprendre la nécessité d’un travail en groupe et d’une mise en commun de leur réflexion.

JPEGLes enseignants, engagés cette année dans cette expérience, veulent l’année prochaine aller plus loin avec un projet plus complexe du projet puisqu’ils envisagent de faire tester l’instrument par les élèves afin de l’améliorer au cours de sa réalisation, comme cela se fait sur le plan professionnel. Forts de ce succès, ils pensent proposer la conception d’un xylophone numérique.

Pour conclure, écoutons les élèves exprimer leur satisfaction d’être ensemble dans une salle de classe pour réaliser un projet qui leur « tient à cœur » !

Écouter

retour au sommaire


Article publié le jeudi 3 mai 2012