Accueil > Ressources pour enseigner > Atelier1 : Netvibes

Atelier1 : Netvibes


L’atelier avait pour but de montrer comment créer un portail personnalisé pour les professeurs documentalistes, uniquement avec Netvibes, bien qu’il existe d’autres outils.

Les participants devaient pouvoir accéder à une adresse de messagerie afin de valider l’ouverture d’un compte.

Dans un premier temps, M. Grimault a présenté le web 2.0, Netvibes et les flux RSS, en suivant un diaporama, et mis en garde sur les problèmes légaux, en s’appuyant sur une synthèse de Claire Guay, disponible sur savoirscdi , à la page http://www.savoirscdi.cndp.fr/index.php?id=919.

Dans un second temps, les collègues ont pu créer un portail et en explorer les principales fonctionnalités.

Collaboratifs, les sites du web2.0 ont rendu l’internaute acteur. Au contraire, le web 1.0 était statique. Une première évolution a amené des pages dynamiques, créées à partir des données. Puis, le web 2.0 a permis l’interaction entre les utilisateurs et la création de réseaux sociaux, dans une approche plus centrée sur le contenu que sur la forme.

Netvibes, lancé par des français en 2005, propose un portail web personnalisé, composé de petits modules (« widget ») contenant notamment des flux RSS. Ces derniers permettent de récupérer l’information diffusée sur une page web et donc de savoir en temps réel si elle a été modifiée. Netvibes utilise un vocabulaire spécifique : « widget », « onglet », « univers » (portail), « ecosystem », « format OPML »… Un portail comporte une page privée et, éventuellement, une publique, accessible à tous.

Netvibes peut facilement être utilisé pour créer un site CDI. On doit toutefois savoir que :

  1. Netvibes se donne le droit d’exploiter les contenus en ligne.
  2. Le responsable de la mise en ligne doit prendre les précautions d’usage concernant l’ensemble des droits liés aux documents présentés (droits à l’image, propriété intellectuelle ...)

Quelques widgets essentiels pour le travail du documentaliste :
- « Notes »,
- « Calendrier »,
- « Widget Lien »,
- « Page web »,
- « HTML editor » (à garder dans sa partie privée) et
- « Code HTML » qui permettent d’insérer plusieurs liens dans un même widget,
- « Flash ».


Article publié le vendredi 28 janvier 2011