Accueil > Infos pratiques > Un après-midi au LP Jean Monnet de Juvisy-sur-Orge… Regards sur les dangers (...)

Un après-midi au LP Jean Monnet de Juvisy-sur-Orge… Regards sur les dangers de la route

Dans le cadre d’un partenariat avec la GMF, Réseau Canopé et l’Atelier Canopé d’Évry ont mis en place un projet de prévention routière au LP Jean Monnet de Juvisy-sur-Orge grâce à une animation avec l’outil « Vies éclatées ».

Cette action de prévention routière a pour but de permettre aux élèves d’acquérir un comportement responsable et citoyen sur l’espace routier.

Madame Chène, enseignante de Lettres-histoire et madame Tournier, professeur documentaliste ont permis à la classe 2nde bac pro ASSPA du lycée de bénéficier de cette expérience.

Cet après-midi fut riche en échanges, réflexions, partages de moments de vie…. Les élèves ont réagi, exprimé leurs impressions sur les dangers de la route et se sont engagés en tant que citoyens responsables.

Une mise en route des méninges opérée par les enseignantes a permis aux élèves d’exprimer pour eux ce qu’évoquaient la route, la voiture, la prévention routière… De l’idée de liberté à l’idée de danger en passant par celles de règle, de respect… les impressions furent nombreuses.

Pour plonger les élèves dans le projet « Vies éclatées », madame Tournier les a confrontés à la photographie d’un accident pour découvrir les représentations des causes de l’accidentologie qu’ils avaient : vitesse, alcool, inattention, autre usager de la route ont été évoqués.

Une présentation de chiffres statistiques sur les accidentés de la route, sur les facteurs de l’accidentologie comme l’alcool, la vitesse, le téléphone au volant…a ensuite donné lieu à des échanges et des remarques riches de sens entre les élèves et avec les enseignantes également. Les élèves ont pris petit à petit conscience que des comportements qui leur semblaient sans gravité pouvaient vite avoir de lourdes conséquences et ont également montré une grande maturité par rapport à certaines problématiques qui se posaient à eux.

Un petit jeu autour des idées reçues a été proposé aux élèves pour les faire réagir et échanger notamment autour de ce qui avait un impact pour eux en termes de sécurité routière. Les slogans, les clips furent abordés. Ce fut une bonne entrée en matière avant de leur présenter le projet de Catherine Cabrol « Vies éclatées ».

Dans le cadre de cette animation, les élèves ont donc ensuite été confrontés à des témoignages de jeunes gens accidentés de la route. Ces témoignages ont touché les élèves de par leurs mots mais également de par les bouleversements de vie évoqués par les jeunes. Les élèves ont compris le travail artistique mené par Catherine Cabrol autour de ces « vies éclatées ». Ils ont également confronté leurs regards à celui de l’artiste et ont reconnu que tout comme elle, ce qui les marquait le plus c’était ces témoignages qui relataient une réalité avec ses souffrances, ses prises de conscience…

Pour finir cet après-midi d’animation, les enseignantes ont mis les élèves dans la peau de citoyen, acteur de la prévention routière et leur ont demandé de réaliser un message de sensibilisation autour de la prévention routière.
Affiches, lettre comme si la route parlait à ses usagers, tuto maquillage qui vire d’un visage maquillé à un visage accidenté, lettre pour répondre à un des témoignages, power-point, slam autant de pistes qui ont été abordées par les élèves pour responsabiliser leurs camarades du lycée sur la route.

L’animation « Vies éclatées » proposée par la GMF et Réseau Canopé a permis à ces élèves du LP Jean Monnet de Juvisy-sur-Orge non seulement d’être confrontés à la réalité des dangers sur la route mais également de faire d’eux des acteurs de la prévention routière au sein de leur établissement.

A Jean Monnet « si t’as pas de SAM t’as le Seum, si t’as un SAM t’as le Swag !  »

Retour sur l’animation "Vies éclatées" avec les 2ASSPA


Article publié le jeudi 24 mai 2018, par Aurélie Mounoury