Accueil > Vers l’école numérique ! > Un outil, des usages > Tablettes tactiles > Auschwitz16 ...

Auschwitz16 ...

les élèves réalisateurs, acteurs et médiateurs pour des usages cohérents du numérique


En donnant la possibilité aux élèves d’une classe de Première L du Lycée des Loges de se rendre sur ce haut lieu d’histoire de l’humanité qu’est Auschwitz, les enseignantes, épaulées par le Mémorial de la Shoah, ont permis la réalisation d’une action très particulière que notre Atelier a accompagnée au mieux.


Pour renforcer les effets d’un tel vécu, nous avons travaillé, avec les enseignantes (Mmes Fiasson et Cellarius) à la valorisation des restitutions dans le but de permettre aux élèves d’investir au mieux leurs connaissances et développer les compétences nécessaires à leur restitution auprès d’un public pas nécessairement averti.

Pour ce faire, les élèves ont été les créateurs de ressources intégrées à une application numérique déconnectée installée dans des tablettes qui ont été distribuées comme autant de « vidéoguides » lors de l’exposition organisée au sein du lycée, associée aux journées portes ouvertes de l’établissement.

De l’image à la vidéo, des écrits aux mots, à chaque étape du voyage, une capsule, une ressource, une production multimédia, interactive, venant augmenter la valeur du moment choisi par le sentiment fort « d’y être », d’accompagner les élèves dans leur ressenti. Un sentiment partagé par l’immense empreinte historique et à ce moment, un échange d’émotions, d’avis, de points de vue sur hier, aujourd’hui, et demain.

Techniquement, le support de la tablette et l’application n’ont montré que des avantages : autonomie, fiabilité, sécurité. L’outil s’est présenté initialement comme une curiosité d’approche qui a cédé sa place à ce qu’il contenait, moment privilégié de retour sur ce qui était affiché, dit, et revu si nécessaire. Et à ces moments, alors que l’on voudrait rendre les publics autonomes, un mélange entre cette solitude et l’incontournable présence de l’élève, libéré de sa parole, dialoguant à présent avec une étonnante facilité.
Pédagogiquement, ce sont autant d’avis et de résultats livrés par les élèves à partir de cette simple question : qu’avez-vous pensé du projet dans son ensemble ? (depuis le début de l’année, octobre)

Pour plus de détails sur cette action, nous vous invitons à consulter les différents articles proposés sur :
- le magazine en ligne Ludomag : http://www.ludovia.com/2016/04/mediation-collaboration-les-usages-au-dela-des-contraintes/
- le site Histoire dans l’Académie de Versailles : http://www.histoire.ac-versailles.fr/spip.php?article1435


L’application...


GIF - 884.9 ko

Auschwitz16 reste à ce jour dans un cadre confidentiel. Elle s’inscrit dans la continuité des travaux entrepris avec « 1871 », un modèle d’accès aux ressources en mode « déconnecté » mis au point au sein de l’Atelier CANOPE d’Evry en partenariat avec les compétences du groupe PDAgogie.com. De tels développements sont à présents maîtrisés au sein de notre atelier. Ils impliquent une réelle intervention des élèves et de leurs enseignants qui sont, en amont, les concepteurs de leur projet et les créateurs des ressources qui seront intégrées aux outils de « médiation ». Ces actions qui perdurent dans le temps sont un très bel exemple des partenariats nécessaires et intéressants à développer au sein du Réseau Canopé, permettant un accès à la technique, à la technologie et aux compétences variées.


Article publié le jeudi 2 juin 2016, par Martial Pinkowski