Accueil > Ressources pour enseigner > Une journée studieuse à Chamarande

Une journée studieuse à Chamarande

Le mercredi 14 mai 2014 s’est tenu la journée professionnelle des professeurs documentalistes de l’Essonne au domaine départemental de Chamarande. Ce rendez-vous annuel a connu un beau succès et reste un rendez-vous annuel incontournable pour ses enseignants.


Ouverture de la journée par Mouloud Irbah, directeur de Canopé Essonne
Après un accueil convivial, Mouloud Irbah, directeur de Canopé Essonne, présente la journée sur le Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle.


Début de la Table ronde 1
Table ronde n°1 : « Réflexion commune et échanges de pratiques autour du Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle- PEAC »

Danièle Houpert, IA-IPR EVS, a ouvert la journée en rappelant que la contribution du professeur documentaliste à l’ouverture culturelle des établissements scolaires est l’une de ses compétences spécifiques.
Danièle Houpert évoque les textes réglementaires à l’origine de la mise en place du PEAC qui s’inscrivent dans une démarche de fonds. En 2000, Jack Lang avait déjà mis en avant l’approche sensible (analyser et s’exprimer) nécessaire au développement de l’élève et de ses capacités intellectuelles. La notion de parcours n’apparaît qu’en 2013.

Patrick Souchon, DAAC, et Isabelle Signoret, DSDEN ont présenté les différents dispositifs existants en Essonne pour mettre en œuvre l’EAC dans un établissement. Ils ont insisté sur la découverte de l’altérité, "la culture c’est la culture de l’autre, ce qu’apporte l’autre". La co-animation avec des professionnels de la culture (structure culturelle, artiste) est indispensable, obligatoire !

Odile Gaillard, chargée de mission jeune public à la direction de la culture du Conseil général de l’Essonne, rappelle la forte implication du CG dans la politique d’accompagnement des collèges en matière de culture. Financer un bus c’est surtout permettre aux élèves de se confronter réellement à l’Art.

Ces interventions ont été illustrées par l’équipe du lycée Timbaud de Brétigny représentée par Caroline Tallec, proviseur adjoint, Sophie Quinton, professeur de lettres, et Stéphanie Estimbre, professeur documentaliste. Le lycée Timbaud propose toute l’année à ses élèves de nombreux projets artistiques et culturels comme la mise en scène d’une comédie musicale, la réalisation d’un guide sur la ville de Brétigny-sur-Orge, l’accueil d’artistes dans l’établissement, des sorties scolaires, des séquences pédagogiques transdisciplinaires etc. Toutes ces actions ont un impact sur le climat scolaire avec des liens qui se créent au sein de la classe, de l’établissement et permet à ce dernier de s’inscrire dans la vie locale.

Début de la Table ronde n°2
Table ronde n°2 : « Mettre en œuvre un projet d’éducation artistique et culturelle - PEAC »

Danièle Houpert et Isabelle Signoret ont ouvert la table ronde en expliquant comment monter un projet concrètement pour un professeur documentaliste. Chaque jeune doit rencontrer l’art dans un parcours programmé, encadré par une équipe pluridisciplinaire.
Des exemples ont ensuite été présentés pour illustrer ce sujet.

  • Bernadette Tanguy, principale du collège Blaise Pascal à Massy et Christine Genevois, professeur de mathématiques ont expliqué comment elles mettent en place depuis plusieurs années une résidence d’artistes en collaboration avec le Domaine départemental de Chamarande.
  • M. Jean-Pierre Gorgeard, proviseur du lycée professionnel Paul Langevin à Sainte-Geneviève-des-Bois accompagné Mmes Frédérique Poumellec, documentaliste, et Cécile Tournesol de l’Art mobile ont ensuite montré qu’il était possible de mettre en œuvre un projet d’éducation artistique et culturelle quelque soit le public de l’établissement. En introduction le proviseur rappelle que parmi les missions du professeur il y a celle de changer la vie des élèves, de réduire les inégalités et l’éducation artistique et culturelle peut y contribuer. On a semé quelque chose qui germera ou pas. L’effet n’est pas immédiat, on travail sur le long terme.
    Tous ont insisté sur le fait qu’il faut un pilote qui donne sa place à chacun et beaucoup de concertation afin d’éviter les improvisations.

Equipe du lycée professionnel Paul Langevin

M. Hervé Pérard, président de l’association Siana (centre de ressources pour les cultures numériques de l’Essonne) a clôturé la table ronde en évoquant la culture numérique qui doit s’articuler autour de la culture classique .
Avec le numérique, nous découvrons une autre forme de transmission : on ne lit plus un livre sur le numérique, on demande à son voisin. On apprend en pratiquant et on répond au question au fur et à mesure qu’elle se pose.
Il évoque les projets de cartographie collaborative qui se développent et qui permettent de documenter, avec les élèves, la réalité de leur quartier.

Danièle Houpert clôture la matinée en évoquant le site de ressources Eduthèque et le rôle prépondérant du professeur documentaliste dans la mise en place d’un document (papier ou numérique) qui permettra à l’élève d’y organiser ses expériences et de garder une trace de son parcours.


L’après-midi, les professeurs-documentalistes ont pu échanger avec des médiateurs culturels présents pour présenter leur structure et le type d’actions qu’ils mènent dans les établissements scolaires. Ce moment de rencontre a permis des prises de contacts intéressantes pour lancer de nouveaux projets.
Rencontre avec des médiateurs culturels
Étaient présents : le domaine de Chamarande, le musée de la photographie de Bièvre, le musée d’Étampes, la maison de banlieue et de l’architecture, la maison d’initiation et de sensibilisation aux sciences, Jouer à débattre, Préfigurations et Siana.

Trois ateliers étaient également proposé :

Atelier 1 - Des tablettes au CDI, pour qui faire ?
Atelier 1 : « Une tablette au CDI, pour quoi faire ? »
Christine Fiasson (Pôle numérique de Canopé Essonne) a présenté les tablettes que le Conseil Général de l’Essonne va attribuer en dotation à chaque CDI de collège du département. Les professeurs documentalistes ont pu découvrir le matériel, manipuler les applications et commencer à réfléchir à des usages pédagogiques.
Voici le diaporama projeté pendant l’atelier, vous pouvez le consulter en ligne ou le télécharger.

PDF - 2.1 Mo
Diaporama Atelier 1

Atelier 2 : « Visite du Fond d’art contemporain »
Les professeurs documentalistes ont aussi pu suivre dans le parc du château le parcours croisé "Jeux d’échelles" accompagné par une médiatrice culturelle du domaine de Chamarande. Il s’agit d’une déambulation thématique pour des élèves de 11 à 14 ans.

PDF - 983.4 ko
Brochure - Jeux d’échelles

Atelier 3 - Visite des archives départementales
Atelier 3 : « Visite des archives »
La journée s’est terminée avec la visite des archives départementales de l’Essonne.

Pour finir vous pouvez consulter, le storify de l’évènement qui rassemble les tweets envoyés pendant la journée.


Nous remercions tous les participants et l’équipe du domaine de Chamarande qui ont contribué activement à faire de cette journée une réussite.


Article publié le mercredi 21 mai 2014, par Christine Fiasson, Isabelle Simonin