Accueil > Ressources pour enseigner > Arts & culture > Arts et numérique au collège Galilée d’Evry

Arts et numérique au collège Galilée d’Evry

Des enseignants du collège Galilée à Evry ont initié un projet interdisciplinaire intitulé " Les arts et la ville" avec des élèves de 6ème et de 3ème. Pour mener à bien cette option associant arts et numérique, ils ont également fait appel à un artiste peintre et collaborent avec les élèves d’une école d’ingénieur locale (TPS) afin de développer une application numérique qui à partir d’une géolocalisation d’œuvres réalisées dans la ville permet à l’aide d’un smartphone ou d’une tablette numérique de découvrir la ville autrement.


Les professeurs, l’artiste associé et des élèves témoignent du travail mené dans le cadre de ce projet.

La genèse du projet

J. Planchais, professeur d’histoire-géographie :
« Il me tenait à cœur que les élèves de cet établissement qui n’avaient pas connu la construction de la ville d’Évry puissent porter sur leur ville un autre regard. L’idée est d’amener les élèves de manière accompagnée à regarder leur ville mais aussi à se situer et à découvrir des éléments qu’ils n’ont pas l’habitude de côtoyer.
Plutôt que de faire une option à dominante géographique, nous avons décidé avec le professeur de technologie et le professeur de lettres modernes de prendre l’art et la création artistique comme fil conducteur de façon à ce que ce nouveau regard sur la ville soit porteur de projets de création ».

Un travail autour de l’écriture et de la photographie

j. Planchais, professeur d’histoire-géographie :
« Nous avons travaillé sur les calligrammes de Guillaume Appolinaire et avons produit des écrits sur la ville. Nous avons participé au concours « Dis moi-dix mots » et avons construit un récit autour de mots peu communs ayant toujours pour thème la ville.
En cours d’écriture de leur récit, les élèves ont rencontré monsieur Darmagnac, géographe à l’origine du projet de la ville d’Evry et monsieur Dominique Planquette, historien de la ville nouvelle, qui a notamment apporté un fonds photographique sur la ville.
Nous une avons fait une ballade urbaine à partir des photos du quartier inédites de monsieur Planquette. Les élèves ont pris des photographies en essayant d’avoir le même point de vue 40 ans après et ont élaborés un dyptique sur des photos de leur quartier à l’origine dans les années 70 et une photo d’aujourd’hui ».

Un conte urbain


J. Planchais, professeur d’histoire-géographie :

« Avec le professeur de français et le professeur d’arts plastiques, nous avons également travaillé à l’écriture d’un conte urbain sur le thème de la ville. Pour rédiger, nous avons pris comme modèle, les 3 petits cochons.
Nous avons ensuite utilisé un conte moins connu « Créacité » qui raconte l’histoire de trois frères qui créent chacun leur ville. L’intérêt dans ce projet était pour les élèves d’écrire ensemble à quatre mains et à leur manière puis d’illustrer le texte produit ».

La création d’un abécédaire urbain

J. Planchais, professeur d’histoire-géographie :
« Ce travail consistait à prendre en photo des lieux dans la ville et à apporter un regard neuf en cherchant dans le mobilier urbain, dans l’architecture urbaine des lettres de l’alphabet.
Les élèves ont donc photographié les 26 lettres de l’alphabet de A à Z. Ils ont localisés sur une carte chacune des photographies qu’ils avaient prises afin qu’à terme nous puissions communiquer aux écoles primaires une sorte de jeu ludique dans la ville pour aller à la découverte de l’alphabet. »

Une skyline du quartier des épinettes

F. Senaud, artiste peintre, association Préfigurations
« J’ai choisi 15 bâtiments remarquables sur le quartier des épinettes et les ai positionnés sur une carte. Les élèves ont retrouvé les sites et les ont pris en photo. Ils sont revenus avec une cueillette d’images. J’ai fait une sélection de quinze photos (quinze bâtiments) qui pouvaient devenir un logo pour donner une silhouette, une apparence simplifiée du quartier des épinettes.
Aujourd’hui les élèves travaillent sur la silhouette des bâtiments, après avoir décalqué sur du papier calque recto-verso, ils « redécalquent » sur du papier noir et découpent la silhouette du bâtiment. Toutes ces silhouettes seront mises bord à bord et l’on obtiendra ainsi une skyline qui rappellera le quartier des épinettes.
Chaque silhouette sera transformée en pochoir et sera bombée sur un mur à l’intérieur du collège ».

La création d’une application numérique

F. Senaud, artiste peintre, association Préfigurations :
« Nous avons décidé d’associer les étudiants de l’école d’ingénieurs TPS à cette option. Ils ont pour mission de développer une application numérique qui puisse à partir d’une géolocalisation d’œuvres réalisées dans la ville, faire découvrir la ville autrement. Les étudiants s’occupent de l’aspect technique, de la création de l’outil. Les élèves du collège et l’association Préfigurations alimentent cet outil.
Les enseignants et l’association Préfigurations ont donc proposé une application urbaine : 15 bâtiments dans un quartier, un flash code posé sur chaque bâtiment qui permet, en se connectant, d’obtenir des informations sur son téléphone portable ou sur sa tablette… tout ce qu’il n’y a pas dans la rue, une sorte de réalité augmentée.
L’idée est ensuite d’élaborer des parcours qui soient jalonnés d’œuvres ou d’éléments remarquables. Équipés d’un smartphone ou d’une tablette, des écoliers et collégiens d’autres établissements ou d’autres quartiers pourront réaliser des sortes de chasses aux trésors numériques d’une œuvre à une autre. La ville devenant alors une sorte de musée en plein air ».

Un travail autour des compétences du B2I

T. Gentil, professeur de technologie :
« Ce projet fait intervenir de la technique. On travaille notamment sur la photo numérique et la mise en page des documents ce qui permet de développer les compétences du B2I et de s’approprier l’outil informatique dans des domaines que l’on a pas toujours l’habitude de travailler en classe. Le recadrage, le traitement de l’image sont des notions que les élèves ont besoin de connaître dans cette société de l’image et de la communication en perpétuelle évolution ».

Des élèves témoignent


L’option l’art et la ville 6ème

Écouter


L’option l’art et la ville 3ème

Écouter


Le conte "Les trois petits architectes"

Écouter


Les calligrammes

Écouter


La rencontre avec monsieur Planquette

Écouter


Evry, ma ville

Écouter

Voir en ligne : Table ronde « les 40 ans d’Evry, ville nouvelle »


Article publié le vendredi 23 mai 2014